Catégorie : DHORPATAN (Page 1 sur 2)

Dhorpatan: des fournitures viennent d’arriver !

 

                                      

Dans la petite école située à la sortie de Dhorpatan près de l’école de médecine, des fournitures, financées par « L’Arche de Dolanji » viennent d’arriver. 

 

 

 

Bonne nouvelle, les ordinateurs achetés par « L’Arche de Dolanji »  sont aussi arrivés début octobre à Dhorpatan.
  Ci-dessous, message  envoyé par Tull Bahadur, un des enseignants:
 » I recieve laptops an bill in burtibang and biring by takter. So I have send pictures of laptops and bill.
Our school wants to give many many thanks to you and foundations and donotors.we are very happy and feel proudly. »

Voyage à Dhorpatan, printemps 2018

Du 15 avril au 15 mai 2018, plusieurs membres de l’Arche de DOLANJI sont allés au Népal.

Plusieurs destinations différentes étaient au programme dont la visite à Dhorpatan afin de rencontrer l’équipe des enseignants, d’effectuer la distribution des uniformes et des bottes et de faire le, point sur les besoins de l’école.

Lors de ce déplacement nous avons eu la chance de bénéficier d’une très bonne météo.

Le Voyage à Dhorpatan:

Nous étions quatre membres du conseil d’administration à faire le voyage : Monique et Pierre Chantrel, Martine Buissier et Annie Cochet , nouvelle venue au Conseil d’Administration qui venait au Népal pour la première fois. Takla, notre guide habituel nous accompagnait.
A Pokhara nous nous sommes arrêtés au camp tibétain de Tashi Palkiel. En effet, depuis le printemps 2017 l’argent destiné à Dhorpatan n’est plus géré par le camp tibétain de Tashiling mais par celui de Tashi Palkiel. C’était pour nous l’occasion de faire connaissance avec le responsable du camp : Karma Sopa et le comptable, Tashi qui nous ont accueillis très chaleureusement.
Après quelques péripéties de voyage dus à la panne de notre jeep, nous sommes arrivés très tardivement, de nuit, à Dhorpatan.

Dès le lendemain matin, nous nous sommes rendus à l’école.

Quelle surprise! Une partie des bâtiments étaient démolis, de nouveaux étaient en cours de construction et les moins abimés avaient été réparés et améliorés :                peintures murales, moquette, nouveau mobilier.

Enfin les enfants de Dhorpatan allaient bientôt pouvoir disposer de bâtiments corrects pour travailler. En attendant que suffisamment de classes soient disponibles, une partie des cours se fait toujours à l’extérieur, dans la cour.
Le grand élan de reconstruction que nous avions remarqué un peu partout est donc arrivé jusqu’à Dhorpatan.
Nous avons été surpris d’apprendre que l’effectif de l’école avait diminué d’une centaine d’enfants cette année. En effet, de nouvelles écoles ont été construites dans les villages voisins permettant aux enfants d’être scolarisés plus près de leur domicile (L’attrait pour l’école évangéliste avec internat située à Dhorpatan explique aussi en partie cette diminution des effectifs.) .

En Mai 2018, presque 350 enfants étaient inscrits à l’école.
Une autre petite école située à 30 minutes de marche de l’école principale a commencé à fonctionner. Elle accueille une vingtaine d’enfants scolarisés en grande section, CP, CE1, afin de leur permettre d’avoir une école près de leur domicile. Faute de local adapté, la classe a lieu provisoirement dans une ancienne étable mais un nouveau bâtiment est en construction..
Notre séjour à Dhorpatan se fait en l’absence du directeur d’école parti chercher les livres pour la nouvelles année scolaire. Les quatre enseignants salariés par l’Arche de Dolanji organisent notre accueil. Nous faisons connaissance avec Sherab, le nouveau professeur d’anglais qui s’est très bien intégré dans l’équipe enseignante.

Avec eux, nous organisons la distribution des uniformes et des bottes. Il nous faudra une journée complète. Cette distribution est un grand moment pour les enfants et leurs parents. Presque tous les parents des plus jeunes enfants étaient présents et les plus grands se sont empressés de retourner chez eux pour montrer leur nouvelle tenue à leurs parents.
Après la distribution des uniformes, nous effectuons la distribution des crayons collectés dans des écoles proches d’Alençon. Elle nous a permis de remettre des crayons de couleur à chaque enfant des petites classes et deux crayons à tous les autres.
Cette opération pourra être renouvelée car il y a peu de matériel dans les trousses des petits écoliers de Dhorpatan.

Les quatre jours passés à Dhorpatan nous ont permis de développer les liens avec l’équipe enseignante, de mieux connaître les conditions de vie dans ce village qui malgré l’amélioration de la piste reste toujours bien isolé.

La population y est particulièrement pauvre, tributaire des récoltes de pommes de terre. Si la récolte est mauvaise, au printemps, beaucoup d’enfants ne peuvent plus apporter à l’école quelques pommes de terre pour se restaurer le midi. Ils se contentent d’un repas le matin et d’un autre le soir. C’était le cas lors de notre visite.
A notre retour, nous avons fait halte à la ville la plus proche, Burtibang, petite ville en plein développement.
Nous avions rendez vous avec Sir Prakash Ojha représentant le responsable de l’éducation du district. Il était accompagné de Sir Chak Bahadur le directeur de l’école de Dhorpatan et de Sir Deepack Thapa, élu local de la nouvelle municipalité de Dhorpatan.

Nous avons eu un échange très fructueux en faisant le constat que la dynamique impulsée par nos actions, celles du gouvernement et celles des élus locaux était bien réelle et doit encore se développer.
Une demande a été faite auprès des élus locaux afin que la nouvelle petite école près de Dhorpatan (Chhentung) obtienne un agrément, que le nombre d’enseignants soit augmenté à l’école de Dhorpatan, que l’école soit équipée d’ordinateurs et que des actions soient menées auprès des parents concernant les soins, l’hygiène et la nourriture.

Nous verrons quelle suite sera donnée à ces demandes mais le pays semble mettre une priorité sur le développement de l’éducation ce qui permet d’être optimiste.

Pour Annie, cette visite était une découverte totale. Voici en conclusion, les impressions qu’elle a eues de cette visite :
« Découvrir Dorpathan est une nouvelle et belle histoire qui commence… Aussi je vais me limiter à la rencontre avec l’école: les enfants avec leur sourire, leur vivacité, le partage avec eux sur le chemin de l’école, les parents accompagnant leurs petits pour l’essayage des joggings: les échanges de regards et leur entraide, beaucoup d attention de part et d‘autre…. l’accueil des enseignants avec leur écoute…
J’ai découvert aussi toute la logistique que les membres de l’association ont du mettre en place avec de nombreuses années de suivi et de régularité… pour en être là aujourd’hui et la suite del’évolution.
De vue plus large j’ai saisi un peu comment on peut être différent après avoir
partagé avec l’entourage de beaux moments. Je reste prête à y retourner pour poursuivre mon initiation népalaise….


En fond de tableau, je garde les étendues de prairies, de champs de pommes de terre, les montagnes les cours d eau, l’ accueil de nos hôtes, la jeep en panne et le rapatriement en tracteur , le ciel étoilé, la confection des momos… A Katmandou, le stupa…les achats d’artisanat … »

Au fil de nos visites, de véritables liens se tissent aussi bien avec les enfants qu’avec les familles et les enseignants qui restent les piliers de l’école. « L’Arche de Dolanji» est connue et reconnue dans cette vallée perdue. Il est vrai que nous y sommes présentsdepuis plus d’une dizaine d’années et les changements positifs constatés à chaque visite ne font que nous encourager à continuer de permettre à tous ces enfants d’avoir accès à l’école et d’y trouver des conditions d’accueil qui s’améliorent d’années en années.

                                                                                                  Monique Chantrel

 

 

Namasté ! Tashidelek ! Hello !

To all our English speaking friends.

 

From April 15 to may 15 2018,some members of “arche de dolanji” foundation went to Nepal: Monique and Pierrot Chantrel, Martine Buissier, Annie Cochet along with 4 sponsors Isabelle, Roselyne, Christine and Marie-Lys (that we call “godmothers” in French)

 DHORPATAN

Monique, Pierrot, Martine and Annie visited Dhorpatan school after the departure for France of the sponsors.

We were happily surprised at discovering the works in progress ,new classes with colourful paintings, carpets on the floor and new tables. There are less  children this year, about 350 ;new schools have been built in neighbouring villages and some children go to the Christian boarding school of the village.

We found out a small school of about 20 children, located about 30 minutes from the main Dhorpatan school. It is too far away for the younger ones to walk to the main school and a new building is being built and will be better for the young ones.

We did not meet the head master who was away getting books for the new school year and we were welcomed by the 4 teachers that “arche de dolanji” employs.We met the new English teacher Sherab ,who is doing well in the teaching team.

During our stay, we distributed the uniforms and the boots bought by Takla, to all children as well as pens, pencils that had been given to us by some local French schools.

We stayed in Dhorpatan for 4 days then on our way back, we stopped at Burtibang where we met Sir Prakash Ojah who is responsible for the education of the district. He met us with Sir Chak Bahadur (Dhorpatan’s headmaster)and Sir Deepak Thapa (the representative elected in the new Dhorpatan township).

We had a fruitful conversation together, enhancing how dynamic our actions were, how the relationship between the government ,the elected local people and “arche de dolanji” foundation were and have to be continued in the future.

We made a list of actions to be held in the near future such as an agreement for the small Chhentung Dhorpatan school ;we asked for an increased number of teachers ,some computers and local actions with the parents concerning care ,hygiene and food in Dhorpatan main school.

We are working hard in France to get some money to help Dhorpatan school .

 

During our different visits, we have been able to build good connections with the children ,the parents and the teachers. Our foundation is well-known is this far away valley. We have been coming and helping Dhorpatan school for about 10 years and are happy to see some positive changes . We do hope that it will continue.

Let’s hope for a better change in the future concerning education for all Nepalese children .

Annie,a new member of the foundation came to Nepal for the first time and discovered Dhorpatan.

She writes:”Discovering Dhorpatan is a new and beautiful story that is only beginning….meeting the children ,their smiles, their dynamism,sharing with them along the path to the school,the parents with the younger ones when we gave the uniforms,help with one another,the teachers and the way they deal with the children ,so nice and respectful… I also discovered the work that the arche de dolanji members have been doing year after year… I am ready to go back to Nepal and to Dhorpatan!”

 

 

Nouvelles de DHORPATHAN : juillet 2017

MAI

A l’ école:  distribution des uniformes, financés par l’Arche de Dolanji.

La fontaine, réparée,coule de nouveau…

 

JUILLET

Un professeur d’anglais vient d’être recruté pour l’école. Son salaire est pris en charge par le gouvernement népalais.

 

DHORPATAN avril 2017

Du 10 au 16 avril 2017,

Talka, notre coordinateur Népalais s’est rendu à Dhorpatan afin d’y livrer tout le matériel , les  uniformes et les bottes pour la nouvelle année scolaire.
Voici quelques photos de ce voyage.

Tout le matériel a été acheté à Katmandou car c’est dans la capitale que l’on trouve les prix les plus intéressants. Les uniformes ont été confectionnés dans un atelier de Katmandou.
De Katmandou à Pokhara puis de Pokhara à Burtibang tout le matériel a été transporté dans des bus locaux. (2 jours de transport).

 

De Burtibang à Dhorpatan , c’est un tracteur qui a servi de moyen de transport !

 

A Dhorpatan, tout le matériel a été déchargé et entreposé dans l’une des nouvelles classes de l’école. Il sera distribué au moment de la rentrée scolaire.

 

Takla a pu assister à la cérémonie de remise des prix de fin d’année scolaire.

 

Takla a remis aux enseignants, financés par « l’Arche de Dolanji », leur contrat de travail annuel.

 

Très mauvaise nouvelle: l’eau n’arrive plus à la nouvelle fontaine financée par l’Arche de Dolanji et mise en service il y a seulement deux ans. 

Dhorpatan: la neige et ses conséquences…

Dhorpatan:  fermeture temporaire de l’école…

…du 26 décembre 2016  au 4 Février 2017 pour les  vacances d’hiver: il fait froid et la neige est tombée !

The school is temporary closed because of the cold and the snow.

 

Dhorpatan: photos

 Quelques photos de l’école de Dhorpatan reçues ce 24 décembre 2016…

 

 

On voit les gagnants d’un jeu de quizz organisé à l’école qui est donc toujours aussi dynamique!

Départ pour Dhorpatan

 Avec Jalmati, Goray et Kopila, scolarisés depuis 2015 à la Conscience Primary School de Kathmandou qui vont retrouver leur village  pour quelques jours.

thumb_20161020_070352_1024

Il faut 3 jours de voyage pour rejoindre Dhorpatan à partir de Katmandou

Au camp tibétain de Tashiling, à Pokhara, ils se sont précipités aux stands de bijoux du petit marché tibétain.

thumb_img_0921_1024thumb_img_0840_1024

 

Entre Baglung et Burtibang, la route est très abîmée, conséquence de la mousson qui a été très forte cette année.

Elle était en bon état en 2015. En Octobre 2016, c’est une succession de glissements de terrain, de ponts qui ont été emportés et les occasions de s’embourber ne manquent pas.

thumb_20161022_165007_1024thumb_img_0981_1024

Sur la route entre Burtibang et Dhorpatan, la crue de la rivière a emporté un hameau.

Bobang est le dernier village traversé avant d’atteindre Dhorpatan.

thumb_img_1524_1024 thumb_img_1017_1024 thumb_img_1522_1024

C’est la première fois que nous arrivons en jeep à Dhorpatan  mais l’arrivée reste difficile

thumb_img_1500_1024

Jalmati retrouve son papa qu’elle n’a pas vu depuis 18 mois.

thumb_img_1088_1024

Goray et Kopila retrouve leur grand frère Maïté accueilli par Jumpa et Choedon chez qui nous séjournerons.

thumb_img_1140_1024

Trois grands changements à l’école de Dhorpatan depuis notre dernière visite en avril 2015 :

  • les toilettes financées par le gouvernementthumb_img_1277_1024
  • la fontaine financée par l’Arche de Dolanji.thumb_img_1276_102415571046_249977592089262_807621159_n
  • Un bâtiment de deux classes qui sera bientôt fonctionnel. Nous sommes ravis de voir que le gouvernement a tenu la promesse faite en avril 2015. Ces classes seront équipées de nouvelles tables et bancs.thumb_img_1424_1024

 

Le nombre de classes utilisables est très insuffisant  et beaucoup de cours ont lieu dans la cour.

thumb_img_1202_1024thumb_img_1200_1024thumb_img_1241_1024

15355927_246621279091560_1634563621_n

 

Le matin, les écoliers entrent en classe au son du tambour après avoir chanté l’hymne national et  fait un peu de gymnastique.

thumb_dscf6110_1024 thumb_dscf6125_1024

Trois jours par semaine ils portent l’uniforme gouvernemental  et les trois autres jours, ils portent le survêtement fourni par l’Arche de Dolanji.

thumb_img_1213_1024 thumb_img_1212_1024

 

Les examens se déroulent dans la cour de l’école

dorpathan-examens dorpathan-examens-2

15327563_244240155996339_1395688981_n

 

Le midi, les enfants qui habitent loin de l’école apportent leur repas et mangent dans la cour par petits groupes. Le repas est souvent constitué de pommes de terre, parfois de riz  ou bien simplement des popcorn.

thumb_img_1294_1024 thumb_img_1289_1024  thumb_img_1284_1024 thumb_img_1281_1024

 

Martine, la vice présidente de l’association, a donné un cours d’anglais aux élèves de la classe 8 (niveau quatrième) en présence des autres enseignants tous très intéressés pour progresser dans leur pratique pédagogique.

thumb_img_1320_1024

 

Les enfants nous ont offert un spectacle de danses et de chants et en particulier une chanson écrite pour remercier l’Arche de Dolanji. ( voir ci-dessous la photo des 3 jeunes filles et les textes des chansons interprétées)

thumb_dscf6073_1024  thumb_dscf6063_1024

 

Très vite, Goray, Jalmati et Kopila  ont retrouvé avec plaisir, les activités du village.

thumb_img_1312_1024 thumb_img_1311_1024 thumb_img_1309_1024

 

Sur le chemin de l’école.

thumb_img_1357_1024 thumb_dscf6102_1024

 

Réunion avec l’ensemble de l’équipe éducative puis avec les quatre enseignants salariés par l’Arche de Dolanji.

thumb_dscf6142_1024

thumb_img_1440_1024

 

Le départ de Dhorpatan fut un moment très émouvant. Tous les enseignants étaient présents.

thumb_img_1476_1024

 

Sur le chemin du retour, le ciel était suffisamment dégagé pour que l’on puisse admirer les sommets des Annapurnas.

thumb_img_1634_1024

 

Ci dessous 3 chants écrits et chantés par des écolières de Dhorpatan…

 thumb_dscf6070_1024

 

Je suis née à Dhorpatan

Chanson écrite par Sapana Arai

Je suis née à Dhorpatan

La-bas, il y a une école qui est réputée, grâce à l’Arche de Dolaanji.

Comme un miracle, Il y a des fleurs dans les collines

Et on chante, namaskar à tout le monde.

Je suis née à Dhorpatan.

 

Les femmes doivent choisir l’éducation

Afin de préparer l’avenir.

Je suis née à Dhorpatan.

 

Mon cœur pleure quand on ne peut pas étudier

L’ignorance nous ferme toutes les portes du monde.

Je suis née à Dhorpatan.

 

Il faut sortir de l’obscurité

Seule, l’éducation est importante.

Je suis née à Dhorpatan.

 

On peut devenir médecin, si on étudie

On peut même atteindre la lune avec la connaissance.

Je suis née à Dhorpatan.

 

Nos invités sont les bienvenus à Dhorpatan

Et aujourd’hui, nous leur disons au revoir.

Je suis née à Dhorpatan.

 

 

 Dhorpatan souhaite que l’Arche de Dolanji se souvienne de nous longtemps.

Chanson écrite par Laxmi Arai

L’éducation  fait des miracles

Tout d’abord, namaskar à tout le monde.

Dhorpatan souhaite que l’Arche de Dolanji se souvienne de nous longtemps

 

Les garçons et les filles, nous allons à l’école

Nous avons reçu l’aide de l’Arche de Dolanji

Dhorpatan souhaite que l’Arche de Dolanji se souvienne de nous longtemps.

 

Les filles travaillent dans la forêt pendant que les garçons vont jouer

Si on éduque les filles, elles peuvent aussi devenir médecins.

Dhorpatan souhaite que l’Arche de Dolanji se souvienne de nous longtemps.

 

Grâce à l’éducation, nous pouvons même devenir pilote

L’être humain est même allé sur la lune grâce à l’éducation.

C’est l’ère de l’ordinateur

Que nos invités viennent souvent nous voir…

Dhorpatan souhaite que l’Arche de Dolanji se souvienne de nous longtemps.

 

 

 Discrimination sur les femmes

Chanson écrite par Leela Bhandari

 

Les femmes sont discriminées.

Mais c’est nous-mêmes, les femmes, qui devons parler de tout cela.

Les femmes sont discriminées.

 

Sous la violence des hommes

Les femmes sont terrorisées.

Les femmes sont discriminées.

 

Les femmes ont des vies pitoyables

Les mauvais traitements et l’injustice nous font mal au cœur.

Les femmes sont discriminées.

 

Les garçons vont à l’école privée,

Alors que les filles vont dans la forêt pour chercher du bois

C’est la raison pour laquelle les femmes sont toujours comme des esclaves.

Les femmes sont discriminées.

 

Les hommes sont toujours à l’extérieur,

Alors que nous les femmes, nous sommes toujours enfermées dans les maisons.

Jusqu’à quand les femmes doivent elles subir cette injustice ?

Les femmes sont discriminées.

 

 

 

DHORPATAN: fournitures remises aux enfants de l’école mai 2016

Début mai, Takla, notre coordinateur est allé à Dhorpatan apporter les fournitures scolaires, les uniformes et les bottes pour les écoliers.

Tous les achats ont été effectués à Katmandou et pour la première fois, la livraison a pu se faire sans utiliser de mules!!
 De Katmandou à Pokhara: le bus avec les bagages sur le toit et à l’intérieur.
13187607_1040511469374895_24529564_n(1)
De Pokhara à Darbang: la jeep
De Darbang à la cour de l’école, le tracteur.
13162384_1040511186041590_252476286_n
13140585_1040511119374930_475040815_n
Déchargement du tracteur et tri des fournitures scolaires
13152717_1040511006041608_1114406222_n
13153334_1040510782708297_620185397_n13090244_1040510672708308_1428538145_n13077161_1040510539374988_589364265_n
La distribution des uniformes est toujours un grand évènement pour les familles qui tiennent à être présentes.
13152777_1040506489375393_170326365_n13181087_1040506689375373_1905542421_n
13101118_1040507172708658_1738024578_n
Les écoliers revêtus de leur nouvel uniforme.
13183098_1040509732708402_500380927_n13162253_1040507036042005_1100294876_n13162342_1040504976042211_470163543_n13162404_1040508706041838_497939046_n
Très vite, le nouveau filet de volley a été installé pour faire une partie avec un ballon tout neuf!
13141126_1040504889375553_1629176099_n

DORPATHAN 2015

DPT

Mission à Dhorpatan.

Avril 2015

Au Népal, les examens ont lieu  début Avril. Les écoles sont ensuite fermées pendant environ 3 semaines. Les résultats des examens sont donnés vers la mi-avril et la rentrée pour une nouvelle année scolaire a lieu vers la fin du mois : 26 Avril cette année.

Nous n’avons donc pas vu l’école fonctionner mais bien sur nous l’avons visitée et avons rencontré les enseignants, le directeur et le président du comité d’école.

 

L’effectif de l’école.

 En 2014, la plupart des classes avaient un effectif supérieur à 50 enfants, sauf la classe maternelle et la classe 8 (niveau quatrième) qui avaient 25 élèves chacune. La classe 5 avait 78 élèves. Les élèves s’entassent à 7 par banc prévu pour 4. Difficile d’imaginer que l’on puise apprendre dans ces conditions. Nous sommes donc très loin du quota règlementaire d’un enseignant pour 45 enfants !

Il y aura 476 élèves en 2015 plus les 25 en maternelle soit un total de 501. La classe 6 aura 78 élèves et il y aura 2 classes 1. ( CP)

 

Son fonctionnement

L’école fonctionne avec 10 enseignants

3 payés par le gouvernement : Monsieur Bahadur, le directeur, un autre enseignant que nous avons rencontré  mais qui est très souvent absent car malade et une autre enseignante que nous n’avons pas vue. (période de vacances).

1 personne payée par le gouvernement pour s’occuper du jardin d’enfants

2 payés par le comité de village.

4 payés par l’Arche de Dolanji.

L’école est ouverte de 10 h à 16 h tous les jours sauf le samedi avec une pause de 1 h pour le lunch. Les enfants qui habitent loin de l’école apportent leurs repas.

Les toilettes prévues pour les filles ne sont pas terminées. Pour l’instant l’école dispose de 2 toilettes, l’une réservée aux 10 enseignants et l’autre aux 475 élèves

Il n’y a plus d’eau à l’école, la conduite apportant l’eau à la fontaine située près de l’école ayant éclaté pendant l’hiver. Les travaux pour apporter l’eau potable à l’école doivent commencer fin Avril. Il est prévu d’installer 6 robinets.

 

La cérémonie de remise des prix.

Quelques jours avant la rentrée scolaire, tous le élèves viennent à l’école pour connaître les résultats de leur examen de fin d’année. Cette journée est l’occasion d’une cérémonie de remise des prix. En présence des parents et des autorités locales.

remise des prix (1)

 

Chaque élève admis à passer en classe supérieure est appelé et reçoit  de la poudre de Tikka  sur le front et les joues.

remise des prix (2)

 

Les élèves les plus performants reçoivent également une récompense : lot de cahiers et de crayons.

remise des prix DPT (1)

A l’issue de cette cérémonie, nous avons distribué les nouveaux uniformes .

 

L’école

Nous sommes surprises par l’état de  délabrement de l’école. Seules les 4 classes les plus récentes et la classe maternelle sont dans un état à peu près acceptable. Les autres sont complètement dégradées : sol défoncé, trous dans les murs, mobilier cassé…. Aucun entretien n’a été effectué.

DPT 2classe en bon état

une classe détériorée mais utilisée                         une classe en bon état

Le bâtiment pour la maternelle comprend une salle de classe(à améliorer), une petite cuisine et des toilettes (non terminées).

Les ordinateurs sont restés dans le local des enseignants, protégés de la poussière par des caches en tissu. C’est d’ailleurs le seul local bénéficiant de l’électricité. Nous sommes étonnées de ne voir que 2 ordinateurs mais le troisième est resté dans sa boite car il n’a jamais fonctionné mais personne n’a jamais rien fait. Il est probable qu’il n’a pas supporté les secousses du transport car il avait été vérifié au moment de l’achat. Il est prévu qu’il soit réparé prochainement.

ordinateurs

La photocopieuse donne entièrement satisfaction.

Les enfants de l’école viennent travailler sur les ordinateurs par tranche de 10 minutes. Ils aimeraient avoir davantage d’ordis mais vu l’état de vétusté de l’école cela semble exclu.

 

Les différentes demandes

  • Ouverture des classes 9 et 10.  (troisième et seconde). L’autorisation ne posera pas de problème si le financement est assuré.  Nous nous demandons comment ouvrir de nouveaux  niveaux  de classes alors que l’école manque de locaux et est  complètement vétuste ? Actuellement les enfants de classe 9 et 10 vont surtout   à l’école de Bobang  à une demi-journée de marche mais beaucoup arrêtent car les filles se marient vers 15 ans et des garçons partent travailler en Inde.
  • Avoir des classes neuves et réparer les locaux.
  • Demande de nouvelles tables de classes et des bancs.
  • Une moquette pour la classe maternelle.

Nous précisons qu’aucun nouveau projet ne pourra commencer tant que le projet d’eau potable ne sera pas terminé et que les factures ne seront  pas rendues.

 

Arrivée des fourniture scolaires

arrivée des fournitures

De gauche à droite : n°2 , 6 et 7, 3 enseignants salariés par l’Arche de Dolanji ; n° 4 , le directeur de l’école et n° 8, le président du comité de l’école.

 

L’aide apportée par l’Arche de Dolanji

  • Vu l’effectif de l’école, les 4 enseignants  que nous salarions sont indispensables.  Trois d’entre eux sont d’ailleurs très présents à l’école, prenant en charge l’organisation des résultats des examens et la rentrée scolaire. Nous sommes plus réservées sur la quatrième enseignante  très occupée par son bébé mais il s’agit de la belle sœur du président du comité d’école !
  • Les fournitures scolaires ont été achetées par le comptable du camp tibétain de Tashilling : Mr Tenzin Kunga qui gère l’argent que nous envoyons pour l’école.
  • Les uniformes (survêtements) et les bottes ont été achetés par le directeur de l’école à qui nous avons confié la somme estimée. Nous nous sommes aperçu par la suite que les factures remises ne correspondaient pas aux sommes réelles dépensées. Cette expérience ne peut donc pas être renouvelée et nous demanderons bien sur des explications.

 

Les décisions prises

Avec Monsieur Tenzin Kunga  qui est venu à Dhorpatan pour la première fois et l’équipe enseignante, nous avons décidé que

  • tous les achats, uniformes, bottes et fournitures scolaires devront être faits pour la rentrée scolaire et transportés en une seule fois afin de limiter les frais de transport.
  • les salaire des enseignants seront versés directement sur leur compte bancaire afin d’éviter les risques de vol ou d’agression lors du transport d’argent.
  • Nous rencontrerons le DEO (inspecteur d’éducation) lors de notre retour afin de demander d’autres postes d’enseignants et de nouveaux locaux.

Rencontre avec le DEO

            Impossible d’obtenir de nouveaux enseignants à l’école, il n’y a aucun poste disponible. L’inspecteur s’engage à faire construire deux nouvelles classes à l’école pour la rentrée 2016. Tiendra-t-il ses promesses ?

Conclusion

La tâche reste énorme. L’effectif de l’école a beaucoup augmenté mais les conditions d’accueil sont très médiocres. Certains enseignants sont très impliqués  par contre le directeur semble  nettement dépassé.

conclusion

 

Dorpathan 2014

 

                      DHORPATAN mars 2014

En 2014, hiver à été froid et long dans les régions d’altitude du Népal. Quand nous sommes arrivés à Dorpatan, il neigeait et le plateau était recouvert de neige alors que les années antérieures, il ne restait de la neige que sur les hauteurs environnantes et quelques congères sur les pentes exposées au nord.

Deppak Thapa le président et des membres du comité de village sont venu nous rejoindre à la guest house des qu’ils ont su que nous arrivions.( en fin d’après midi suite à quelques déboires sur la route qui nous ont retardés de plusieurs heures )

                                                                                   

Avant de partir de France, nous nous étions mis d’accord avec Kunga, le comptable de Tashiling ( Pokhara)

sur l’investissement du matériel informatique que l’association finançait ( trois ordinateurs et une imprimante NB laser) Donc, le lendemain, nous sommes allés inaugurer le nouveau matériel pour les classes informatique. Ce projet étant rendu possible par l’installation de l’électricité au village

De plus l’accès à internet sera possible dans quelques mois par le biais de ligne téléphonique satellite qui en fournira l’accès.

Cela Nous intéresse énormément car cela nous permettra de travailler directement avec le comité de village .

Dans un premier temps le comité de village est entrain de se constituer en association de droit Népalais,ce qui nous permettra de travailler avec une ONG Népalaise ainsi que le préconise les textes , au lieu de créer

notre propre antenne Népalaise ce qui est l’autre alternative, mais qui génère des coûts de fonctionnement de structure importants et surtout, non directement affectés au projet.

Cette évolution de notre fonctionnement au Népal nous conduit à progressivement déléguer plus de responsabilités au comité de village et donc de demander au Tibétains de Tashiling de considérer ce transfert progressif et de l’accompagner en continuant de recevoir les fonds tant que nous ne sommes pas en mesure de les transférer au comité de village , de continuer à en contrôler les factures d’achat , mais en acceptant que progressivement les dépenses soient réalisées localement par le comité de village ( en accord avec Arche de Dolanji)

C’est ainsi que cette année nous avons accepté que l’achat des uniformes soit réalisé par le comité de village,

avec des fonds remis et contrôles par le comptable de Tashiling .Nous envisageons de progressivement poursuivre se transfert de responsabilité pourvu que le contrôle des dépenses se passe bien.

Mr Deppak Thapa, président du comité , se montre très investi et responsable pour cette prise de responsabilité.

Concernant le fonctionnement de l’école, il y à cette année un peu moins de filles que de garçons, mais cela relève d’un fait conjoncturel, l’an dernier il y eut plus de filles ayant atteint l’age de 15 ans à quitter l’école ( mariage, travail en famille) que de plus jeunes filles à accéder à l’école. Mais l’effectif global reste constant et montre la forte motivation des familles pour la scolarisation des enfants.

-Le projet de construire un autre bâtiment se poursuit sur la base d’un financement 60% par le gouvernement et 40% par le village (fourniture de travail et/ou de matériaux par les villageois )

Ce sera une salle à usages multiples , salle de réunion , salle d’examens,community hall…..

Mr Deepak Thapa se montre soucieux de notre participation au fonctionnement de l’école. ( montrant par là même sa motivation à travailler avec nous.)

Il vient d’achever sa troisième année de mandat il est encore élu pour trois autres années.

La nouvelle enseignante , madame Nisha Pun n’a pas d’expérience dans l’enseignement. Mais le directeur de l’école et Mr Deepak Thapa, m’ont affirmé qu ‘elle à le même niveau que tous ses collègues.

Cependant je n’ai pas pu voir les documents ; je leur ai dit que nous souhaitons en avoir une copie. Il faudra le leur redemander avant d’y aller l’an prochain.( ou d’ici là par courrier??) Concernant les enseignants pour les quels nous ne les avons pas encore.

Il me paraît que notre collaboration avec le comité de village est de bonne qualité , que nos objectifs sont communs et/ou complémentaires.

Le sujet sensible va être la prise de distance progressive d’avec les Tibétains. Mais c’est la seule alternative pour travailler en cohérence avec le comité de village.

Il est à noter que la population Tibétaine de Dhorpathan diminue régulièrement. Une association Norvégienne est venue pointer les personnes âgées qu’elle y sponsorise et à pu constater que la plupart des personnes aidées n’étaient plus là. Cela m’à été également confirmé par solhimal qui n’y intervient plus.

Sur la route du retour, j’ai été contacté par l’école Bhume lower & secondary school de Takam . Du district de Myadgi ( pas très loin de Darbang) qui nous demande si nous pourrions les aider.

Je leur ai répondu que j’en parlerais à l’association, mais que de toute manière rien ne pourra se faire tant que nous ne serions pas aller étudier sur place le travail accompli, les moyens et les besoins. Et que même alors seul le conseil de l’association pourrait décider, ou non, de les aider en fonction de ses possibilités .

Page 1 sur 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén