Page 3 sur 8

Trois enfants de Dhorpatan et la « Conscience Primary School » VIDEO

Trois enfants de Dhorpatan et la « Conscience Primary School »

En octobre 2016, pendant les vacances de Dassain, Martine BUISSIER, Pierre et Monique CHANTREL sont allés à Dhorpatan accompagnés de trois enfants originaires de ce village mais scolarisés dans une école de Nayapati près de Katmandou. C’était leur première visite. Jalmati retrouvait son papa qu’elle n’avait pas revu depuis 18 mois, Gorey et Kopila retrouvaient leur grand frère et leur village qu’ils avaient quitté un an auparavant.

Pierre CHANTREL vous propose cette vidéo retraçant ce voyage plein d’émotion.

 

Children of Dhorpatan and Conscience Primary School

In october 2016 ,during Dassain Festival, Martine BUISSIER, Pierre and Monique CHANTRELwent to Dhorpatan ,along with 3 children from this village who are educated in  Conscience Primary School, a Nayapati boarding school near Katmandu.

It was their first visit after some time. Jalmati was meeting her father again;she had not seen him for 18 months. Gorey and his sister Kopila were seeing their elder brother and their village after one year.

Pierre CHANTREL offers you this video which relates this trip full of  emotion.

Dhorpatan: la neige et ses conséquences…

Dhorpatan:  fermeture temporaire de l’école…

…du 26 décembre 2016  au 4 Février 2017 pour les  vacances d’hiver: il fait froid et la neige est tombée !

The school is temporary closed because of the cold and the snow.

 

Dhorpatan: photos

 Quelques photos de l’école de Dhorpatan reçues ce 24 décembre 2016…

 

 

On voit les gagnants d’un jeu de quizz organisé à l’école qui est donc toujours aussi dynamique!

THULOPATAL octobre 2016

 A Thulopatal en octobre,

Pendant les fêtes de Dassain, des balançoires sont installées dans les villages.

Pendant ce moment de fête, les familles se retrouvent et les marchés sont bien achalandés.

Il faut marcher environ  une heure et demie pour arriver à Thulopatal

 

Thulopatal est situé à environ 150 kms à l’est de Katmandou dans une région fortement frappée par le séisme d’avril 2015.

 

Thilta, que nous avons connu comme cuisinier lors de treks, nous reçoit dans sa nouvelle maison.

 

Les murs de la cuisine sont faits de tôles, les autres pièces sont en bois.

Toutes les nouvelles maisons sont construites sans étages.

La viande séchée est abondante pour pouvoir accueillir la famille qui vient fêter Dassain.

 

Pendant les fêtes de Dassain, c’est la personne la plus âgée de la famille qui est chargée de bénir les autres membres en apposant des grains de riz sur le front selon un rituel bien défini.

 

L’Arche de Dolanji a participé à la reconstruction d’un bâtiment de deux classes de Thulopatal mais un tiers des élèves ne vient plus à l’école par peur d’un nouveau séisme.

 

Autour de Thulopatal, de nombreux habitants vivent encore dans des habitations de fortune

 

A Jiri, la ville la plus proche, le quartier du haut a beaucoup souffert.

 

 

Photos des habitants de Thulopatal

 

La marché de Noël à Chambéry

Cette année, l’Association  » l’Arche de Dolanji » était présente au marché de Noël de Chambéry en Savoie…

                              Merci à tous les visiteurs qui ont fait une halte à notre stand!

 

 

 

Théâtre à Champfleur, les 26 et 27 novembre 2016

Des représentations théâtrales réussies !

Les 26 et 27 novembre, la troupe de Théâtre alençonnaise : « Les petits oiseaux » présentait son spectacle : «Bizarreries cocasses» , ensemble de sketches écrits par Pierre KOENIG et mis en scène par Luc CHURIN.

Le bénéfice de ces deux représentations était offert à l’association champfloraine: « l’Arche de Dolanji» qui soutient des écoles au Népal depuis 2007.

Un  grand merci à tous les acteurs et aux nombreux spectateurs qui ont par leur action, leur présence et leurs nombreux achats au stand d’artisanat népalais participé à la grande réussite de cette manifestation.

Les fonds collectés seront bien sûr investis dans nos différentes actions.

Fin janvier, nous organiserons une soirée diaporama pour présenter notre dernier voyage au Népal effectué à l’automne 2016.

Un grand merci pour l’intérêt que vous portez à nos actions.

A bientôt.

Monique Chantrel

Présidente de «l’Arche de Dolanji»

La lettre de Dolanji de décembre 2016

L’Arche de DOLANJI

Association Loi 1901
Reconnue d’intérêt général
http://archededolanji.org

 

Le 6 Décembre 2016

TASHI DELEK ! NAMASTE !

Notre dernier courrier vous est parvenu au mois de mai dernier. Depuis 3 membres du bureau sont allés sur place ce qui nous permet de vous donner des nouvelles récentes de nos actions.

DHORPATAN

Pour la première fois, nous sommes arrivés à Dhorpatan en jeep. C’est donc une grande première. Bien sûr, nous avons été bien secoués et la jeep s’est bien embourbée à l’arrivée. Nous sommes restés 4 jours sur place alors que l’école venait de reprendre après les fêtes de Dassain.
Lors de notre arrivée dans la cour de l’école, nous avons pu voir 3 grands changements depuis notre visite en Avril 2015 :
-1 Les enfants disposent enfin de toilettes. Celles ci ont été financées par le gouvernement. Elles sont propres et en bon état.
-2 La fontaine, financée par l’Arche de Dolanji, est très utilisée par les enfants.
-3 Conformément à la promesse faite par l’inspecteur de l’éducation lors de notre visite en avril 2015, un nouveau bâtiment de deux classes est en cours de finition. Il a été financé par le gouvernement et construit suivant les normes anti sismiques ce qui augmente nettement le prix de la construction. L’une de ces salles deviendra le bureau du directeur et la salle des professeurs ce qui permettra de ranger le matériel bien à l’abri de la poussière et du vol. L’autre sera une salle de classe dans laquelle se trouveront les ordinateurs car ces deux salles seront les seules à disposer de l’électricité.


Ce nouveau bâtiment était très attendu car beaucoup de classes sont tellement vétustes qu’elles ne peuvent être utilisées et la plupart des cours ont lieu dans la cour, en plein air.


Nous avons eu un accueil très chaleureux de l’ensemble de l’équipe des enseignants et plus particulièrement des quatre enseignants salariés par notre association. Ceux ci sont toujours très investis dans le fonctionnement de l’école et très actifs.
Nous avons pu assister aux cours. Les enfants sont très attentifs et studieux toutefois le niveau d’anglais nous a semblé très faible mais il n’y a pas de professeur d’anglais de bon niveau dans cette école. Sera t’il possible d’en recruter un qui accepte de vivre dans ce village encore très isolé ? Les enseignants népalais ne reçoivent pas de formation professionnelle pourtant ils sont très demandeurs et ont beaucoup apprécié les conseils que Martine, ancienne professeur d’anglais a pu leur donner.
Les conditions d’enseignement restent difficiles à l’école. Les effectifs des classes sont chargés (compris entre 40 et 54) sauf pour la classe de cinquième (32) et la classe de quatrième (25) et l’école est peu équipée en matériel.
436 enfants inscrits étaient à l’école. Cette école accueille les enfants de la grande section maternelle à la quatrième. La plupart des 25 enfants inscrits en quatrième continueront leur scolarité à l’école de Bobang à la prochaine rentrée. C’est un village situé plus bas à quelques heures de marche.
Une partie de la population de Dhorpatan ne vit pas sur place toute l’année. Certaines familles ne sont présentes que de mars à Août pour pouvoir y cultiver les pommes de terre. Le reste de l’année, les parents sont à Bobang, pour y faire d’autres cultures et les enfants restent à Dhorpatan car l’école a une bonne renommée localement. Il y a donc plusieurs fratries d’enfants qui vivent seuls une partie de l’année dans des maisons de Dhorpatan.
Pendant la pause du midi, les enfants qui habitent loin de l’école restent sur place. Des groupes d’enfants s’installent dans la cour de l’école et se partagent ce qu’ils ont apporté : beaucoup de pommes de terre, un peu de riz et souvent juste des pop corn.


Les enfants nous ont paru gais, souriants et très reconnaissants de notre aide. Trois jeunes filles ont écrit une chanson étonnante pour l’Arche de Dolanji. Vous la trouverez bientôt sur notre site.
Nous avons quitté Dhorpatan avec une impression positive. Nous avons trouvé une école dynamique, animée par une équipe d’enseignants soudée.
Il reste encore beaucoup à faire mais un nouvel élan est impulsé. Nous pourrons également améliorer la communication avec les enseignants puisqu’il est maintenant possible d’utiliser le réseau facebook.

Arrêt à Baglung chez le District Education Officer
Comme les années précédentes, sur le chemin de retour, nous nous sommes arrêtés à Baglung dans l’espoir de rencontrer l’équivalent de l’inspecteur de l’éducation. Celui ci était absent mais nous avons été reçus par ses adjoints qui nous ont écouté avec une oreille attentive. L’un d’eux s’est d’ailleurs rendu à Dhorpatan peu après notre visite. C’était la première visite d’une instance officielle dans cette école et nous restons en lien avec cet adjoint. Notre action ne laisse pas indifférents les autorités gouvernementales.

 

LA CONSCIENCE PRIMARY SCHOOL

Nous y sommes allés à la fin de notre séjour, juste au moment de la reprise scolaire, après un mois de vacances que les enfants ont passé dans la région du Langtang avec leurs familles. La population de cette région est de culture tibétaine. Sept enfants de cette école sont parrainés par des membres de l’Arche de Dolanji .


L’école est située dans la banlieue de Katmandou et les conditions d’enseignement sont très bonnes : 4 enseignantes pour 70 enfants sans compter les deux intervenants extérieurs présents matin et soir en dehors des heures de classe. Les locaux sont petits mais propres. Les classes et le mobilier scolaires ont été repeints pendant les vacances . Les grands garçons apprécient les lits financés par le Rotary club d’Alençon au printemps dernier.
Les enfants respirent la gaité et la joie de vivre qu’ils savent bien faire partager.
Cette année, les plus grands (niveau CM2) quitteront l’école pour suivre leur scolarité dans une école tibétaine : la Namgyal school, réputée pour la qualité de son enseignement et de nouveaux jeunes arriveront en Avril prochain qui auront besoin de parrains pour financer leurs études et leur permettre d’avoir accès à de bonnes formations.
Martine étant restée comme volontaire un mois dans cette école, elle pourra nous apporter d’autres informations sur les différents besoins.
Je rappelle que cette école a été ouverte en 2013 et qu’elle accueille principalement des enfants de familles très pauvres du Langtang. Cette région a été très touchée par le tremblement de terre d’Avril 2015 si bien que l’effectif de l’école a augmenté depuis cette date. L’Arche de Dolanji avait aidé cette école pour y effectuer des travaux après le tremblement de terre car elle avait subi quelques dégâts. Passang, le responsable de l’école a accepté d’y accueillir trois enfants de Dhorpatan qui rencontraient de grandes difficultés et n’étaient pas scolarisés.
Si vous êtes intéressé par le parrainage d’un enfant, contactez nous.

 

THULOPATAL

Après le séisme, l’école de ce village situé à 150 kilomètres à l’est de Katmandou a subi de gros dommages : deux classes ont été entièrement détruites et les autres endommagées. L’Arche de Dolanji avait alors aidé financièrement pour la reconstruction de l’école et permettre ainsi qu‘elle puisse redémarrer le plus rapidement possible. Nous nous sommes rendus sur place pour nous rendre compte de la bonne utilisation des fonds que nous avions envoyés. Grâce à d’autres aides venues surtout d’Autriche, un bâtiment de deux classes a pu être reconstruit. Il s’agit d’un bâtiment en pierres renforcé par du béton armé. La construction nous a laissé une bonne impression. La plupart des travaux de réparation sont terminés.

L’école accueille actuellement 45 enfants : (30 filles et 15 garçons) alors qu’elle en accueillait 65 avant le séisme. Comme dans les autres régions frappées par le séisme, les parents ont peur d’envoyer leurs enfants à l‘école, ils n’ont plus confiance dans la solidité des bâtiments scolaires. Il faudra sans doute quelques années pour que ce traumatisme s’estompe. Les 5 enseignants gouvernementaux sont toujours en poste malgré la baisse d’effectif.
Lors de notre séjour à Thulopatal, nous avons pu évaluer le problème du manque d’eau qui existe dans ce village et les villages voisins depuis le dernier séisme. En dehors de la période de mousson, certains habitants doivent parcourir plus d’une demi-heure de marche pour atteindre un point d’eau.

L’ECOLE DE KAGKOT

Nous avons reçu des courriers et des photos de Bishnu, le directeur de l’école. 56 enfants étaient présents cette année dont 12 à l’internat venant des villages voisins .

L’école est aidée par un Lama mais a sollicité également notre aide. En 2016, nous avons pris en charge une partie importante du salaire du cuisinier. Nous sommes bien sûr très satisfaits de voir que cette école a su rebondir après une période difficile. Les villageois ont su utiliser tous les investissements que nous avions faits : réparation de l’école, construction de l’internat avec une autre association.

 

LES ETUDIANTS DE SARNATH

Le nombre des étudiants aidés diminue. Trois viennent de terminer leur cursus universitaire. Il ne restera donc plus que 6 étudiants aidés par notre association et venant de Dolanji à l’université de Sarnath en Inde à partir de la rentrée prochaine.

 

VOYAGE DES  ENFANTS DE DHORPATAN SCOLARISES A LA CONSCIENCE PRIMARY SCHOOL

Ces enfants ne sont pas parrainés par des membres de l’Arche de Dolanji mais par des membres d’une association partenaire : « Du Bessin au Népal ».
Nous avons proposé aux membres de cette association de permettre aux trois enfants de Dhorpatan de nous accompagner afin de revoir leur village. Les trois enfants étaient absolument ravis et ce fut pour nous un moment très riche en émotion. Que de chemin parcouru par eux en si peu de temps. Jalmati avait quitté Dhorpatan en Avril 2015 et Kopila et Goray en octobre 2015.
Ils étaient très fiers de pouvoir montrer aux habitants de Dhorpatan que maintenant ils savaient lire et écrire et même se faire comprendre en anglais !!
Jalmati a retrouvé son papa avec beaucoup d’émotion réciproque et nous a surpris par toute l’aide qu’elle a pu lui apporter malgré ses 11 ans.

Kopila et Goray étaient ravis de revoir leur grand frère pris en charge par une famille de Dhorpatan. Tous les trois ont retrouvé avec plaisir les activités du village: soin aux animaux, séchage et stockage des récoltes pour l’hiver…
Ce moment leur a permis de renouer avec leurs origines.


Ces trois enfants nous ont beaucoup surpris par leur volonté de s’en sortir. Jalmati et Kopila qui ont traversé des situations très difficiles ont des résultats scolaires remarquables, elles ont conscience de la chance qu’elles ont eu de pouvoir être prises en charge. C’est une expérience que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

 

Le site de l’association

Vous pourrez bientôt retrouver sur notre site, des photos de notre voyage ainsi que la chanson écrite par les enfants de Dhorpatan.
http://archededolanji.org

Manifestations en France

Les 26 et 27 Novembre, une troupe de théâtre d’Alençon est venue à Champfleur pour deux représentations au bénéfice de l’Arche de Dolanji. Ce fut une belle réussite. Les nombreux spectateurs ont aussi beaucoup apprécié le stand de vente d’artisanat Népalais.


L’Arche de Dolanji participe également à deux marchés de Noël : l’un à Chambéry, l’autre à Alençon.

Encore un grand merci pour votre confiance et votre soutien qui nous permettent de poursuive nos actions auprès de plus 500 jeunes écoliers Népalais qui peuvent aller à l’école dans des conditions qui ne cessent de s’améliorer.

Tous les membres du conseil d’administration se joignent à moi pour vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année.

                                                                                    La Présidente: Monique Chantrel

 

Au cas où vous ne l’auriez pas déjà fait cette année, il est encore temps d’effectuer un don à l’Arche de Dolanji !

Conformément à la loi, tous les versements effectués  avant le 31 décembre sont déductibles des impôts à hauteur de 66%, dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Vous recevrez en temps voulu une attestation correspondant aux sommes que vous avez versées. Un minimum de 25€ est requis pour devenir adhérent.

L’ARCHE de DOLANJI 10 rue de la Libération 72610 CHAMPFLEUR

Le séjour de Martine à la Conscience Primary School

Compte rendu de mon séjour à la  Conscience Primary school

 Monique et Pierrot CHANTREL me proposant de les accompagner au Népal pour visiter les écoles où l ‘Arche de Dolanji  intervient, j ai souhaité rester plus longtemps et être bénévole dans la petite école Conscience Primary School de Nayapati près de Katmandu.

When Monique and Pierrot CHANTREL suggested  to visit Nepal with them, I decided to stay one more month as a volunteer in this small school in Nayapati,near Katmandu.

 

Ce fut une expérience riche en découvertes et en partages avec les enfants.

It was a fulfilling experience as a yoga and English teacher!

 

Présentation et fonctionnement de l’école

Cette école a été créée en avril 2013, c est donc sa 4ème année scolaire de fonctionnement  (l’année scolaire se terminera en avril 2017. Il y a en tout 71 élèves,(dont 4 externes venant des villages alentour) ,40 garçons et 31 filles répartis en 5 classes, de la maternelle au CM2.

L’an prochain les 11 enfants de grade 5 (CM2) iront à la « Namgyal higher secondary school », collège de 350 enfants qui fonctionne également avec des parrainages.

Cette petite école est dirigée par Passang Dhondup Lama, qui en est le fondateur, responsable des projets et des finances. C’est un internat privé, fonctionnant grâce aux dons de sponsors, d’associations, de parents et de dons privés . Quatre professeurs à temps complet Laxmi , directrice pédagogique enseigne l’anglais, Sabi les sciences et anglais ,Rabina les Maths et Probha le nepali.  Sonam (ainsi que sa femme de temps en temps) enseigne le tibétain le matin et en fin de journée après les cours. Il y a également un couple à la fois surveillants, cuisiniers, »homme à tout faire », jardiniers: c’est « uncle » pour tout le monde . Deux femmes servent les repas et font la lessive aidées par les enfants (les pieds dans de grandes bassines) et une qui dort  entre les 2 dortoirs des enfants.

   

Les enfants viennent essentiellement du Langtang  situé dans le district de Rasuwa , très touché par le séisme de 2015. Passang tient à ce que les enfants viennent de cette région, qui est sa région natale. Il en connait les habitants, les coutumes et les liens avec les parents sont ainsi plus faciles.

This school was created in April 2013 . It is managed by Passang  Dhondup Lama, the founder of the school ,who is responsible for the finances , projects and relations with the sponsors. The school is a private boarding school which works thanks to sponsorships, private donations  , from parents and foundations. There are 71 children this year, 40 boys and 31 girls, all are boarders (except 4 children coming from a nearby village  ),coming mainly from Langtang area ,Rasuwa district . It is an area    which was much damaged during the 2015 earthquake. It is Passang’s native place, he thus knows its people ,its habits and so the relationships are easier.

There are 4 full time teachers teaching English,sciences,maths nepali  and a part time teacher of Tibetan.

 

Emploi du temps:

Classe de 10 heures à 13h puis de 14 à 16h tous les jours sauf le samedi. Le vendredi la classe  se termine à 13h et l’après midi est consacrée à la douche et à la lessive, beaucoup de jeux, un moment de télévision et de cartoons, jeux de ballons dans le pré et devoirs, lecture pour certains. Le week-end est donc le vendredi après midi et le samedi, le premier jour de la semaine étant le dimanche.

 

Ambiance générale:

C’est une école où les enfants sont heureux! Heureux d’y séjourner, esprit d’une grande famille entre copains  et heureux d’apprendre!

Avec les classes, dortoirs et toilettes autour du grand terrain, la configuration est propice à une surveillance légère voire inutile. Les classes sont ouvertes, portes et fenêtres (visite des poules ou du chien Lucky parfois dans les classes.)

Les travaux de peinture ont été faits pendant les vacances de Dassain en octobre et l’école est bien tenue.

Chaque enfant a un numéro pour ses affaires, sa brosse à dent, ses vêtements. Il y a un grand besoin d’étagères dans les dortoirs pour que les enfants aient un casier et rangent leurs affaires qui sont pour chacun dans un sac en plastique par terre. Passang nous en  fait la demande d’achats d’étagères en bois.

Les douches collectives ont lieu le vendredi après le déjeuner, dans la bonne humeur générale, les enfants  se sèchent au soleil et changent de vêtements dans les classes, la nudité ne les dérange pas. Seules les plus grandes filles de 12, 13 ans se lavent discrètement dans un coin des douches.

 

This is a place where the children are happy!

They are happy to learn, happy to live , to play , dance and sing !

The school is their family!

Some painting work was made during Dassain holidays in October and the classrooms are quite clean.

Each classroom has shelves with books for the children to read.

 

L’alimentation des enfants:

Au petit déjeuner du thé noir avec des biscuits ou des céréales ou du pain tibétain.

Au déjeuner le même plat chaque jour de dal bat  avec riz blanc, lentilles au jus et quelques petits légumes épicés (souvent des pommes de terre).

Le soir soupe (thukpa) de pâtes et légumes épicés.

Ils ont un fruit par semaine et de la viande une fois par semaine également

La visite du dentiste a permis de « déclencher » la distribution de fruits plus souvent , selon les finances de l’école.

La veille de mon départ, j’ai acheté des fruits et offert aux enfants et au personnel une salade de fruits géante : oranges, pommes ,bananes, cardamome ,jus de citron et jus de fruits  avec du pop corn et tout le monde s’est régalé !

 

As for food , the children usually have biscuits or cereals or Tibetan bread with black tea for breakfast. For lunch, they have dal bat with rice and some spicy vegetables mainly potatoes. They have thupkpa (Tibetan soup) with vegetables for dinner. They have one fruit per week as well as meat once a week. More fruit would be suitable according to the school budget.

 

La santé :

  • La visite de 2 dentistes a permis de détecter une trentaine d’enfants qui ont besoin de soins dentaires. Des conseils leur ont été donnés à nouveau ainsi que du dentifrice et une brosse à dent  neuve, qui devrait être changée tous les 2 mois.
  • L’hiver arrivant, les enfants ont tous le rhume et des problèmes de peau (herpès et impétigo). Des radiateurs ont été installés dans la  classe 2 qui sert aussi de cantine  ainsi que des grands coussins.
  • Laxmi, un professeur soignant un enfant.
  • Laxmi, a teacher healing a child.

 

  • Ugyen Buthi Yangton a accepté d’être le médecin de l’école et devrait venir 2 fois par mois et plus si nécessaire. Nous avons connu Ugyen , enfant, lorsqu’elle était à Dolanji, puis l’avons soutenue financièrement pendant ses années d’études de médecin à Sarnath en Inde. Elle travaille actuellement à Katmandou.

HEALTH

Two dentists came to check the children’s teeth and advice was given to them as well as new tooth brushes .

Dr Ugyen Bhuti Yangton accepted to be the school doctor and came for a visit. She will come twice a month if necessary. We have known Ugyen when she was a young girl at Dolanji monastery; we sponsored her studies at Sarnath Tibetan University in India and she has now become a Tibetan doctor, is married and working in Kathmandu.

 

Mes activités:

J’ai donné des cours de yoga chaque matin, prenant une classe selon les souhaits de Laxmi, dans le pré et avec Jalmati comme assistante pour que les cours continuent quand je serai partie. Cette élève (de Dhorpatan) a très vite montré un grand intérêt pour le yoga, réclamant si je tardais à commencer le cours. En fin de séjour un « grand », Nyima se joint à nous pour assurer le cours avec Jalmati, il a plus d’assurance et explique très bien les postures en népalais.

J’ai fait 3 séances de cuisine, faire un gâteau était nouveau pour les enfants qui ont pris des notes de la recette, appris du vocabulaire et gouté un bout de ce gâteau, cuit sans four, à la cocotte ou dans une poêle!

J’ai eu chaque classe de grade 1 a grade 5- pour chanter en anglais ou en français ( étonnant  comme » alouette je te plumerai » …leur a plu.

My activities

I gave yoga classes to each class in turn every morning and the children enjoyed discovering the sun salutation and always asked for more! I do hope they will go on practising when I am away.

I tried some cake cooking in the small kitchen but it was difficult baking it without an oven!

Every morning, I went to one class ,teaching some English ,grammar ,reading ,telling stories and teaching songs .

When asked to read, each child stood up and it was quite new for me !From grade 1 to grade 5,all children enjoyed singing “alouette “ in French and memorised the vocabulary quite quickly ! All children are quite respectful, they raise their hands to answer me and stand up ,it is so pleasant for a French teacher !!!

Ils ont mémorisé les parties du corps en français très rapidement)

  • Des moments de lecture (chaque élève se lève  pour lire), de compréhension d’une histoire  (ils lèvent la main et se lèvent pour répondre!!!), explication, questions puis écriture sur les cahiers.

  • Parfois timides, surtout les filles, souvent espiègles, spontanés, mais peu curieux. IIs fonctionnent en groupes, répondent ensemble et développent peu l’autonomie et la réflexion personnelle. J’ai essayé de développer chez eux la confiance par des exercices, rondes et jeux.
  • Des moments de rondes, de danses et beaucoup de chants !!
  • Tous se lèvent à mon arrivée : « good morning Martine » et à mon départ. « Thank you for teaching us » (merci de nous voir enseigné …) phrase que les enfants chantent debout, à tous les professeurs à la fin du cours

Most children are spontaneous to speak ; some girls are still very shy and need to develop more confidence. I tried to develop personal confidence in each of them, encouraging them  to talk about themselves and about their dreams for the future.

All children stand up when I come in the class room saying “Good morning , Martine “ and sing “Thank you for teaching us “ when I leave. How surprising and pleasant   !!!

 

Pendant mon séjour, j’ai rencontré Gaby, présidente d’une association allemande qui s’investit beaucoup dans l’école, dans son fonctionnement et ses projets. Elle y séjourne régulièrement en automne et au printemps chaque année. Nous avons bien sympathisé et échangerons pour les projets futurs.

During my stay at Conscience Primary School, I met Gabriela , the president of “einfach machen e.v.” German foundation ; she does  a great work in the school ,investing time, love,energy and money. She regularly visits the school .We will hopefully work hand in hand for the sake of the school children.*

I also met Kristen ,an American woman who sponsors a few children in the school. We shared happy moments together and went to Kailash monastery,along with Sonam,the Tibetan teacher and children from grade 4 and 5. A pleasant morning out !

En projet:

L’agrandissement de la salle de classe/cantine et l’isolation du toit et des murs contre le froid et la chaleur l’été.

Les étagères et casiers des enfants dans leurs dortoirs.

There is some prospective work to be done in the school , one class room has to be isolated from the cold in winter and from the heat in summer . Some shelves are necessary in the dormitories so that each child has his private place to put away his personal belongings.

Conclusion:

Ce fut une belle expérience enrichissante, une magnifique découverte du fonctionnement de cette école et d’intenses moments de partage et de joie  avec ces enfants si attachants!

As a conclusion

It was a great experience for me, a wonderful discovery of this small school with happy children ! I also enjoyed working with the teaching team, sharing happy moments ! Thank you to all , children , teachers , caretakers, and thank you  Passang for your kindness and availability .

 

                                                                          Martine BUISSIER

                                                                          décembre 2016

 

 

 

 

 

 

Conscience Primary School novembre 2016

Les cours ont repris début décembre  à la Conscience Primary School, après un mois de vacances que les enfants ont passé dans leurs familles, au Langtang.

Pendant ce temps, Passang , le responsable de l’école a fait repeindre tous les murs des classes et le mobilier scolaire.

Les six enfants parrainés par des donateurs de l’Arche de Dolanji  nous accueillent avec des katas  (écharpes de bienvenue).

thumb_img_2441_1024 thumb_img_2465_1024

thumb_img_2908_1024

 

Les quatre enseignantes de l’école portent leur tenue tibétaine en notre honneur.

thumb_img_2479_1024

 

Les enfants sont très studieux et travaillent dans de très bonnes conditions : effectif des classes peu chargé, tous les cours sont donnés en anglais.

thumb_img_2585_1024 thumb_img_2783_1024 thumb_img_2793_1024 thumb_img_2801_1024

 

Le repas du midi se compose de riz, de pommes de terre agrémenté parfois d’un œuf, de légumes  frais ou de légumes secs. Les enfants n’ont des fruits qu’une fois par semaine.thumb_img_2817_1024

thumb_img_2815_1024 thumb_img_2814_1024thumb_img_2826_1024 thumb_img_2829_1024

 

Nous avons profité de notre séjour pour organiser une distribution d’oranges et de bananes bien appréciée des enfants.thumb_img_2843_1024. thumb_img_2845_1024  thumb_img_2839_1024

thumb_img_2848_1024

 

Nous avons partagé leur joie de vivre en chantant et en dansant avec eux.

thumb_mvi_2874_1024

thumb_img_2903_1024  thumb_img_2870_1024

 

thumb_img_2868_1024 thumb_img_2851_1024

 

Photo de groupe avant notre départ

thumb_img_2910_1024

 

Départ pour Dhorpatan

 Avec Jalmati, Goray et Kopila, scolarisés depuis 2015 à la Conscience Primary School de Kathmandou qui vont retrouver leur village  pour quelques jours.

thumb_20161020_070352_1024

Il faut 3 jours de voyage pour rejoindre Dhorpatan à partir de Katmandou

Au camp tibétain de Tashiling, à Pokhara, ils se sont précipités aux stands de bijoux du petit marché tibétain.

thumb_img_0921_1024thumb_img_0840_1024

 

Entre Baglung et Burtibang, la route est très abîmée, conséquence de la mousson qui a été très forte cette année.

Elle était en bon état en 2015. En Octobre 2016, c’est une succession de glissements de terrain, de ponts qui ont été emportés et les occasions de s’embourber ne manquent pas.

thumb_20161022_165007_1024thumb_img_0981_1024

Sur la route entre Burtibang et Dhorpatan, la crue de la rivière a emporté un hameau.

Bobang est le dernier village traversé avant d’atteindre Dhorpatan.

thumb_img_1524_1024 thumb_img_1017_1024 thumb_img_1522_1024

C’est la première fois que nous arrivons en jeep à Dhorpatan  mais l’arrivée reste difficile

thumb_img_1500_1024

Jalmati retrouve son papa qu’elle n’a pas vu depuis 18 mois.

thumb_img_1088_1024

Goray et Kopila retrouve leur grand frère Maïté accueilli par Jumpa et Choedon chez qui nous séjournerons.

thumb_img_1140_1024

Trois grands changements à l’école de Dhorpatan depuis notre dernière visite en avril 2015 :

  • les toilettes financées par le gouvernementthumb_img_1277_1024
  • la fontaine financée par l’Arche de Dolanji.thumb_img_1276_102415571046_249977592089262_807621159_n
  • Un bâtiment de deux classes qui sera bientôt fonctionnel. Nous sommes ravis de voir que le gouvernement a tenu la promesse faite en avril 2015. Ces classes seront équipées de nouvelles tables et bancs.thumb_img_1424_1024

 

Le nombre de classes utilisables est très insuffisant  et beaucoup de cours ont lieu dans la cour.

thumb_img_1202_1024thumb_img_1200_1024thumb_img_1241_1024

15355927_246621279091560_1634563621_n

 

Le matin, les écoliers entrent en classe au son du tambour après avoir chanté l’hymne national et  fait un peu de gymnastique.

thumb_dscf6110_1024 thumb_dscf6125_1024

Trois jours par semaine ils portent l’uniforme gouvernemental  et les trois autres jours, ils portent le survêtement fourni par l’Arche de Dolanji.

thumb_img_1213_1024 thumb_img_1212_1024

 

Les examens se déroulent dans la cour de l’école

dorpathan-examens dorpathan-examens-2

15327563_244240155996339_1395688981_n

 

Le midi, les enfants qui habitent loin de l’école apportent leur repas et mangent dans la cour par petits groupes. Le repas est souvent constitué de pommes de terre, parfois de riz  ou bien simplement des popcorn.

thumb_img_1294_1024 thumb_img_1289_1024  thumb_img_1284_1024 thumb_img_1281_1024

 

Martine, la vice présidente de l’association, a donné un cours d’anglais aux élèves de la classe 8 (niveau quatrième) en présence des autres enseignants tous très intéressés pour progresser dans leur pratique pédagogique.

thumb_img_1320_1024

 

Les enfants nous ont offert un spectacle de danses et de chants et en particulier une chanson écrite pour remercier l’Arche de Dolanji. ( voir ci-dessous la photo des 3 jeunes filles et les textes des chansons interprétées)

thumb_dscf6073_1024  thumb_dscf6063_1024

 

Très vite, Goray, Jalmati et Kopila  ont retrouvé avec plaisir, les activités du village.

thumb_img_1312_1024 thumb_img_1311_1024 thumb_img_1309_1024

 

Sur le chemin de l’école.

thumb_img_1357_1024 thumb_dscf6102_1024

 

Réunion avec l’ensemble de l’équipe éducative puis avec les quatre enseignants salariés par l’Arche de Dolanji.

thumb_dscf6142_1024

thumb_img_1440_1024

 

Le départ de Dhorpatan fut un moment très émouvant. Tous les enseignants étaient présents.

thumb_img_1476_1024

 

Sur le chemin du retour, le ciel était suffisamment dégagé pour que l’on puisse admirer les sommets des Annapurnas.

thumb_img_1634_1024

 

Ci dessous 3 chants écrits et chantés par des écolières de Dhorpatan…

 thumb_dscf6070_1024

 

Je suis née à Dhorpatan

Chanson écrite par Sapana Arai

Je suis née à Dhorpatan

La-bas, il y a une école qui est réputée, grâce à l’Arche de Dolaanji.

Comme un miracle, Il y a des fleurs dans les collines

Et on chante, namaskar à tout le monde.

Je suis née à Dhorpatan.

 

Les femmes doivent choisir l’éducation

Afin de préparer l’avenir.

Je suis née à Dhorpatan.

 

Mon cœur pleure quand on ne peut pas étudier

L’ignorance nous ferme toutes les portes du monde.

Je suis née à Dhorpatan.

 

Il faut sortir de l’obscurité

Seule, l’éducation est importante.

Je suis née à Dhorpatan.

 

On peut devenir médecin, si on étudie

On peut même atteindre la lune avec la connaissance.

Je suis née à Dhorpatan.

 

Nos invités sont les bienvenus à Dhorpatan

Et aujourd’hui, nous leur disons au revoir.

Je suis née à Dhorpatan.

 

 

 Dhorpatan souhaite que l’Arche de Dolanji se souvienne de nous longtemps.

Chanson écrite par Laxmi Arai

L’éducation  fait des miracles

Tout d’abord, namaskar à tout le monde.

Dhorpatan souhaite que l’Arche de Dolanji se souvienne de nous longtemps

 

Les garçons et les filles, nous allons à l’école

Nous avons reçu l’aide de l’Arche de Dolanji

Dhorpatan souhaite que l’Arche de Dolanji se souvienne de nous longtemps.

 

Les filles travaillent dans la forêt pendant que les garçons vont jouer

Si on éduque les filles, elles peuvent aussi devenir médecins.

Dhorpatan souhaite que l’Arche de Dolanji se souvienne de nous longtemps.

 

Grâce à l’éducation, nous pouvons même devenir pilote

L’être humain est même allé sur la lune grâce à l’éducation.

C’est l’ère de l’ordinateur

Que nos invités viennent souvent nous voir…

Dhorpatan souhaite que l’Arche de Dolanji se souvienne de nous longtemps.

 

 

 Discrimination sur les femmes

Chanson écrite par Leela Bhandari

 

Les femmes sont discriminées.

Mais c’est nous-mêmes, les femmes, qui devons parler de tout cela.

Les femmes sont discriminées.

 

Sous la violence des hommes

Les femmes sont terrorisées.

Les femmes sont discriminées.

 

Les femmes ont des vies pitoyables

Les mauvais traitements et l’injustice nous font mal au cœur.

Les femmes sont discriminées.

 

Les garçons vont à l’école privée,

Alors que les filles vont dans la forêt pour chercher du bois

C’est la raison pour laquelle les femmes sont toujours comme des esclaves.

Les femmes sont discriminées.

 

Les hommes sont toujours à l’extérieur,

Alors que nous les femmes, nous sommes toujours enfermées dans les maisons.

Jusqu’à quand les femmes doivent elles subir cette injustice ?

Les femmes sont discriminées.

 

 

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén