Catégorie : Conscience Primary School

Voyage au Langtang: printemps 2018

Du 15 avril au 15 mai 2018, plusieurs membres de l’Arche de DOLANJI sont allés au Népal.

Plusieurs destinations différentes étaient au programme dont La découverte du Langtang afin de permettre la rencontre des familles d’enfants
parrainés par l’Arche de Dolanji et des parrains présents.

Le Voyage au Langtang

La région du Langtang est située au nord de Katmandou. En 1976, le Langtang est devenu le premier parc national du Népal situé dans l’Himalaya. Au Nord, cette région jouxte le Tibet chinois. Les habitants du Langtang sont de culture tibétaine.
Cette région a été particulièrement frappée lors du tremblement de terre d’avril 2015: beaucoup de maisons, d’écoles, de temples ont été détruits.
La plupart des enfants de la Conscience Primary School (CPS) sont originaires de cette région. Cette école est située à Nayapati, dans la vallée de Katmandou. Actuellement 16 enfants y sont parrainés par l’intermédiaire de l’Arche de Dolanji. (12 à la CPS et 4 à la Namgyal School, école qu’ils intègrent dès la sixième).


Notre groupe était composé de trois membres du conseil d’administration (Monique et Pierre Chantrel et Martine Buissier) et 4 marraines ( Isabelle, Roselyne, Christine et Marie-lys ).
Dès le lendemain de notre arrivée, nous nous sommes rendus à la CPS afin que les marraines rencontrent leurs filleuls. Nous étions le mardi 17 Avril, un jour particulier pour les enfants, le jour de rentrée des classes après des vacances passées dans leurs familles.

Ils avaient besoin de reprendre leurs habitudes de vie à l’école tout en découvrant leur nouvelle classe. (Au Népal l’année civile commence en avril, ainsi que l’année scolaire).

Dans la cour, tous les enfants de l’école nous attendaient, ils nous ont accueillis en chantant et en nous remettant des Katas (Echarpes de bienvenue traditionnelles).

Dans l’après midi, nous avons distribué les peluches que nous avions apportées et une partie des jeux collectés dans des écoles françaises.

Voici le témoignage de Marie_Lys :
« Les enfants, un peu intimidés au départ, ont vite retrouvé leur naturel et leur gaîté. Les  filles nous ont fait une démonstration de danse, les garçons ont joué au frisbee. Bref c’était l’ambiance joyeuse de toute cour de récréation, sauf qu’il y avait parmi ces enfants, ceux dont nous venions de faire la connaissance et que nous sponsoriserons jusqu’à ce qu’ils atteignent le bac, et c’était bien émouvant. »
Pas de temps à perdre pour le petit groupe. Le mercredi 18 avril, nous prenons le bus pour leLangtang. Notre bus doit nous amener à la petite ville de Shyabrubesi, située à moins de 150 kilomètres de Katmandou mais il nous faudra 11 h pour y arriver, ce qui donne une idée de l’état des routes népalaises !
Christine témoigne : «je me souviendrait toujours de ce bus local bondé avec autant de voyageurs debout qu’assis ! Nous passions au bord de ravins très sereinement avec un conducteur très calme devant un volant aussi grand que lui !!
Un grand moment pour commencer notre trek ». 
Arrivés à Shyabrubesi, nous avons sorti nos bâtons de marche et commencé un périple de 7 jours de village en village à la rencontre des familles des enfants parrainés. Passang, le responsable de l’école nous accompagnait et organisait
les rencontres.

Je laisse la parole aux marraines qui  nous accompagnaient pour qu’elles vous donnent leurs impressions sur ces moments de rencontres et ces soirées
inoubliables passées ensemble, parents et marraines réunies atour d’un même projet, l’avenir des enfants.
Marie-Lys : « Rencontrer les parents de ces enfants, notre objectif était clairement là. Mais il fallait le mériter, monter par des chemins caillouteux et moi qui pensait que ce serait une promenade de plaisir, j’ai vite changé d’idée. Cependant ces chemins ont été aussi l’occasion de faire plus amples connaissances entre nous tous, Monique, Pierre, Martine, Isabelle, Roselyne, Christine, notre guide Dilip, Passang le directeur de l’école et moi-même.
Nous sommes vite devenus un groupe très soudé. Et les nombreuses pauses pour récupérer notre souffle nous ont permis d’admirer un paysage de montagne grandiose. 

Gatlang, Thangbuchet, Tatopani, Gonggang,Nagtali, Thuman, à chaque étape , lesvillageois nous accueillaient avec une telle gentillesse et générosité que notre fatigue s’envolait aussi vite. La barrière de la langue n’a jamais été un obstacle à des fous-rires partagés, surtout le soir où nous nous retrouvions tous pour chanter en Tibétain et en français, pour danser les danses de nos régions et pour goûter à leur plat qu’ils avaient la gentillesse de ne pas trop agrémenter de piment pour préserver nos palais d’européens.
Le matin nous nous retrouvions tous et la cérémonie d’adieu commençait. Le lama du village à l’aide d’une brindille trempée dans du coca, faisait des prières, puis nous versait dans nos mains jointes un peu de ce coca dont nous buvions une gorgée avant de le disperser. Alors on nous passait autour du cou, une Kata de couleur à chaque fois différente.


Isabelle : « Et lorsque après cette jolie cérémonie nous repartions voir un autre village, c’est souvent la larme à l’oeil que nous entonnions « Ce n’est qu’un au revoir mes frères ».
Notre action de parrainage a ainsi réellement pris tout son sens en allant au contact de tous ces enfants et de leurs familles. Nous avons partagé ensemble des moments inoubliables qui ont permis de créer des liens forts, signes d’une belle histoire qui ne fait que commencer »
Roselyne : « Ces écrits reflètent parfaitement ce que j’ai vécu avec vous dans cette aventure extraordinaire ; je partage l’intégralité des sentiments exprimés qui nous ont animés et nourris. Je garde aussi le souvenir des cultures de céréales en terrasses et des paysages de rhodos en fleurs. »


C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons quitté le Langtang, souvenirs de moments forts partagés avec les familles, de grandes soirées festives, de découverte
d’une culture si différente de la notre. Nous étions aussi très satisfaits de voir qu’enfin, après 3 ans, les villages étaient en pleine reconstruction. : maisons, écoles, nouvelles pistes, centrales hydroélectriques….De quoi donner l’espoir aux habitants de cette région.


A notre retour à Katmandou, nous avons passé une nouvelle journée à la CPS: chants, danses avec les enfants ravis de partager ces moments avec nous, distribution des vêtements apportés de France , partage d’une grande salade de fruits toujours appréciée des enfants qui ont peu l’occasion de manger des fruits.
                                                                                                    Monique Chantrel

 

 

Namasté ! Tashidelek ! Hello !

To all our English speaking friends.

From April 15 to may 15 2018,some members of “arche de dolanji” foundation went to Nepal: Monique and Perrot Chantrel, Martine Buissier,Annie Cochet along with 4 sponsors Isabelle, Roselyne, Christine and Marie-Lys  (that we call “godmothers” in French)

Conscience Primary School

We visited the Nayapati school managed by Passang Dhondup Lama as soon as we arrived

Marie-Lys writes about the visit:

“at first, the children were shy with us but very quickly they became joyful and smiling. The girls danced for us, the boys played  Frisbee, It was just like any other school playground. The difference is that we help some children having an education until grade 12. We were moved to meet them “.

On the day after ,we went to Shyabrubesi by bus the walked to Gatlang,Thangbuchet,Tatopani,Gonggang ,Nagtali and Thuman. We met the CPS children’s parents almost every evening ;they came to meet us and we were happy to know them. We enjoyed listening to Tibetan songs ,dancing with them and also singing in French for them . We mostly appreciated the Tibetan ceremonies in the morning , before leaving them and we were very much honoured at receiving colourful katas.

Meeting the CPS children’s parents was meaningful for us all. The trek was well organized by our French speaking guide and most of all by Passsang .Thank you !

We left the Langtang area with our hearts full of good memories and emotions.

We also were happy to see that all villages were in the process of being repaired  and rebuilt with new houses, new schools, new tracks and paths as well as hydro electrical companies.

We are hoping for better conditions of life for the Nepalese people.

When we came back to Kathmandu, we went to CPS school again ,we distributed clothes from France ,toys, games and we offered everyone a large fruit salad that the children loved .

C.P.S: l’entrée en 6ème à la Namgyal School

L’entrée en sixième  de 14 élèves à la Namgyal School .

 

Avant de quitter la conscience Primary school, une cérémonie a été organisée par l’école pour les féliciter : la graduation cérémonie.
 
Le 17 avril , ces 14 élèves ont fait leur rentrée dans leur nouvelle école. ils pourront y étudier  jusqu’à la classe 12 ( niveau première).
 
Quatorze nouveaux enfants venant du Langtang feront prochainement leur rentrée à la Conscience Primary School.
 

Le séjour de Martine à la Conscience Primary School

Compte rendu de mon séjour à la  Conscience Primary school

 Monique et Pierrot CHANTREL me proposant de les accompagner au Népal pour visiter les écoles où l ‘Arche de Dolanji  intervient, j ai souhaité rester plus longtemps et être bénévole dans la petite école Conscience Primary School de Nayapati près de Katmandu.

When Monique and Pierrot CHANTREL suggested  to visit Nepal with them, I decided to stay one more month as a volunteer in this small school in Nayapati,near Katmandu.

 

Ce fut une expérience riche en découvertes et en partages avec les enfants.

It was a fulfilling experience as a yoga and English teacher!

 

Présentation et fonctionnement de l’école

Cette école a été créée en avril 2013, c est donc sa 4ème année scolaire de fonctionnement  (l’année scolaire se terminera en avril 2017. Il y a en tout 71 élèves,(dont 4 externes venant des villages alentour) ,40 garçons et 31 filles répartis en 5 classes, de la maternelle au CM2.

L’an prochain les 11 enfants de grade 5 (CM2) iront à la « Namgyal higher secondary school », collège de 350 enfants qui fonctionne également avec des parrainages.

Cette petite école est dirigée par Passang Dhondup Lama, qui en est le fondateur, responsable des projets et des finances. C’est un internat privé, fonctionnant grâce aux dons de sponsors, d’associations, de parents et de dons privés . Quatre professeurs à temps complet Laxmi , directrice pédagogique enseigne l’anglais, Sabi les sciences et anglais ,Rabina les Maths et Probha le nepali.  Sonam (ainsi que sa femme de temps en temps) enseigne le tibétain le matin et en fin de journée après les cours. Il y a également un couple à la fois surveillants, cuisiniers, »homme à tout faire », jardiniers: c’est « uncle » pour tout le monde . Deux femmes servent les repas et font la lessive aidées par les enfants (les pieds dans de grandes bassines) et une qui dort  entre les 2 dortoirs des enfants.

   

Les enfants viennent essentiellement du Langtang  situé dans le district de Rasuwa , très touché par le séisme de 2015. Passang tient à ce que les enfants viennent de cette région, qui est sa région natale. Il en connait les habitants, les coutumes et les liens avec les parents sont ainsi plus faciles.

This school was created in April 2013 . It is managed by Passang  Dhondup Lama, the founder of the school ,who is responsible for the finances , projects and relations with the sponsors. The school is a private boarding school which works thanks to sponsorships, private donations  , from parents and foundations. There are 71 children this year, 40 boys and 31 girls, all are boarders (except 4 children coming from a nearby village  ),coming mainly from Langtang area ,Rasuwa district . It is an area    which was much damaged during the 2015 earthquake. It is Passang’s native place, he thus knows its people ,its habits and so the relationships are easier.

There are 4 full time teachers teaching English,sciences,maths nepali  and a part time teacher of Tibetan.

 

Emploi du temps:

Classe de 10 heures à 13h puis de 14 à 16h tous les jours sauf le samedi. Le vendredi la classe  se termine à 13h et l’après midi est consacrée à la douche et à la lessive, beaucoup de jeux, un moment de télévision et de cartoons, jeux de ballons dans le pré et devoirs, lecture pour certains. Le week-end est donc le vendredi après midi et le samedi, le premier jour de la semaine étant le dimanche.

 

Ambiance générale:

C’est une école où les enfants sont heureux! Heureux d’y séjourner, esprit d’une grande famille entre copains  et heureux d’apprendre!

Avec les classes, dortoirs et toilettes autour du grand terrain, la configuration est propice à une surveillance légère voire inutile. Les classes sont ouvertes, portes et fenêtres (visite des poules ou du chien Lucky parfois dans les classes.)

Les travaux de peinture ont été faits pendant les vacances de Dassain en octobre et l’école est bien tenue.

Chaque enfant a un numéro pour ses affaires, sa brosse à dent, ses vêtements. Il y a un grand besoin d’étagères dans les dortoirs pour que les enfants aient un casier et rangent leurs affaires qui sont pour chacun dans un sac en plastique par terre. Passang nous en  fait la demande d’achats d’étagères en bois.

Les douches collectives ont lieu le vendredi après le déjeuner, dans la bonne humeur générale, les enfants  se sèchent au soleil et changent de vêtements dans les classes, la nudité ne les dérange pas. Seules les plus grandes filles de 12, 13 ans se lavent discrètement dans un coin des douches.

 

This is a place where the children are happy!

They are happy to learn, happy to live , to play , dance and sing !

The school is their family!

Some painting work was made during Dassain holidays in October and the classrooms are quite clean.

Each classroom has shelves with books for the children to read.

 

L’alimentation des enfants:

Au petit déjeuner du thé noir avec des biscuits ou des céréales ou du pain tibétain.

Au déjeuner le même plat chaque jour de dal bat  avec riz blanc, lentilles au jus et quelques petits légumes épicés (souvent des pommes de terre).

Le soir soupe (thukpa) de pâtes et légumes épicés.

Ils ont un fruit par semaine et de la viande une fois par semaine également

La visite du dentiste a permis de « déclencher » la distribution de fruits plus souvent , selon les finances de l’école.

La veille de mon départ, j’ai acheté des fruits et offert aux enfants et au personnel une salade de fruits géante : oranges, pommes ,bananes, cardamome ,jus de citron et jus de fruits  avec du pop corn et tout le monde s’est régalé !

 

As for food , the children usually have biscuits or cereals or Tibetan bread with black tea for breakfast. For lunch, they have dal bat with rice and some spicy vegetables mainly potatoes. They have thupkpa (Tibetan soup) with vegetables for dinner. They have one fruit per week as well as meat once a week. More fruit would be suitable according to the school budget.

 

La santé :

  • La visite de 2 dentistes a permis de détecter une trentaine d’enfants qui ont besoin de soins dentaires. Des conseils leur ont été donnés à nouveau ainsi que du dentifrice et une brosse à dent  neuve, qui devrait être changée tous les 2 mois.
  • L’hiver arrivant, les enfants ont tous le rhume et des problèmes de peau (herpès et impétigo). Des radiateurs ont été installés dans la  classe 2 qui sert aussi de cantine  ainsi que des grands coussins.
  • Laxmi, un professeur soignant un enfant.
  • Laxmi, a teacher healing a child.

 

  • Ugyen Buthi Yangton a accepté d’être le médecin de l’école et devrait venir 2 fois par mois et plus si nécessaire. Nous avons connu Ugyen , enfant, lorsqu’elle était à Dolanji, puis l’avons soutenue financièrement pendant ses années d’études de médecin à Sarnath en Inde. Elle travaille actuellement à Katmandou.

HEALTH

Two dentists came to check the children’s teeth and advice was given to them as well as new tooth brushes .

Dr Ugyen Bhuti Yangton accepted to be the school doctor and came for a visit. She will come twice a month if necessary. We have known Ugyen when she was a young girl at Dolanji monastery; we sponsored her studies at Sarnath Tibetan University in India and she has now become a Tibetan doctor, is married and working in Kathmandu.

 

Mes activités:

J’ai donné des cours de yoga chaque matin, prenant une classe selon les souhaits de Laxmi, dans le pré et avec Jalmati comme assistante pour que les cours continuent quand je serai partie. Cette élève (de Dhorpatan) a très vite montré un grand intérêt pour le yoga, réclamant si je tardais à commencer le cours. En fin de séjour un « grand », Nyima se joint à nous pour assurer le cours avec Jalmati, il a plus d’assurance et explique très bien les postures en népalais.

J’ai fait 3 séances de cuisine, faire un gâteau était nouveau pour les enfants qui ont pris des notes de la recette, appris du vocabulaire et gouté un bout de ce gâteau, cuit sans four, à la cocotte ou dans une poêle!

J’ai eu chaque classe de grade 1 a grade 5- pour chanter en anglais ou en français ( étonnant  comme » alouette je te plumerai » …leur a plu.

My activities

I gave yoga classes to each class in turn every morning and the children enjoyed discovering the sun salutation and always asked for more! I do hope they will go on practising when I am away.

I tried some cake cooking in the small kitchen but it was difficult baking it without an oven!

Every morning, I went to one class ,teaching some English ,grammar ,reading ,telling stories and teaching songs .

When asked to read, each child stood up and it was quite new for me !From grade 1 to grade 5,all children enjoyed singing “alouette “ in French and memorised the vocabulary quite quickly ! All children are quite respectful, they raise their hands to answer me and stand up ,it is so pleasant for a French teacher !!!

Ils ont mémorisé les parties du corps en français très rapidement)

  • Des moments de lecture (chaque élève se lève  pour lire), de compréhension d’une histoire  (ils lèvent la main et se lèvent pour répondre!!!), explication, questions puis écriture sur les cahiers.

  • Parfois timides, surtout les filles, souvent espiègles, spontanés, mais peu curieux. IIs fonctionnent en groupes, répondent ensemble et développent peu l’autonomie et la réflexion personnelle. J’ai essayé de développer chez eux la confiance par des exercices, rondes et jeux.
  • Des moments de rondes, de danses et beaucoup de chants !!
  • Tous se lèvent à mon arrivée : « good morning Martine » et à mon départ. « Thank you for teaching us » (merci de nous voir enseigné …) phrase que les enfants chantent debout, à tous les professeurs à la fin du cours

Most children are spontaneous to speak ; some girls are still very shy and need to develop more confidence. I tried to develop personal confidence in each of them, encouraging them  to talk about themselves and about their dreams for the future.

All children stand up when I come in the class room saying “Good morning , Martine “ and sing “Thank you for teaching us “ when I leave. How surprising and pleasant   !!!

 

Pendant mon séjour, j’ai rencontré Gaby, présidente d’une association allemande qui s’investit beaucoup dans l’école, dans son fonctionnement et ses projets. Elle y séjourne régulièrement en automne et au printemps chaque année. Nous avons bien sympathisé et échangerons pour les projets futurs.

During my stay at Conscience Primary School, I met Gabriela , the president of “einfach machen e.v.” German foundation ; she does  a great work in the school ,investing time, love,energy and money. She regularly visits the school .We will hopefully work hand in hand for the sake of the school children.*

I also met Kristen ,an American woman who sponsors a few children in the school. We shared happy moments together and went to Kailash monastery,along with Sonam,the Tibetan teacher and children from grade 4 and 5. A pleasant morning out !

En projet:

L’agrandissement de la salle de classe/cantine et l’isolation du toit et des murs contre le froid et la chaleur l’été.

Les étagères et casiers des enfants dans leurs dortoirs.

There is some prospective work to be done in the school , one class room has to be isolated from the cold in winter and from the heat in summer . Some shelves are necessary in the dormitories so that each child has his private place to put away his personal belongings.

Conclusion:

Ce fut une belle expérience enrichissante, une magnifique découverte du fonctionnement de cette école et d’intenses moments de partage et de joie  avec ces enfants si attachants!

As a conclusion

It was a great experience for me, a wonderful discovery of this small school with happy children ! I also enjoyed working with the teaching team, sharing happy moments ! Thank you to all , children , teachers , caretakers, and thank you  Passang for your kindness and availability .

 

                                                                          Martine BUISSIER

                                                                          décembre 2016

 

 

 

 

 

 

Conscience Primary School novembre 2016

Les cours ont repris début décembre  à la Conscience Primary School, après un mois de vacances que les enfants ont passé dans leurs familles, au Langtang.

Pendant ce temps, Passang , le responsable de l’école a fait repeindre tous les murs des classes et le mobilier scolaire.

Les six enfants parrainés par des donateurs de l’Arche de Dolanji  nous accueillent avec des katas  (écharpes de bienvenue).

thumb_img_2441_1024 thumb_img_2465_1024

thumb_img_2908_1024

 

Les quatre enseignantes de l’école portent leur tenue tibétaine en notre honneur.

thumb_img_2479_1024

 

Les enfants sont très studieux et travaillent dans de très bonnes conditions : effectif des classes peu chargé, tous les cours sont donnés en anglais.

thumb_img_2585_1024 thumb_img_2783_1024 thumb_img_2793_1024 thumb_img_2801_1024

 

Le repas du midi se compose de riz, de pommes de terre agrémenté parfois d’un œuf, de légumes  frais ou de légumes secs. Les enfants n’ont des fruits qu’une fois par semaine.thumb_img_2817_1024

thumb_img_2815_1024 thumb_img_2814_1024thumb_img_2826_1024 thumb_img_2829_1024

 

Nous avons profité de notre séjour pour organiser une distribution d’oranges et de bananes bien appréciée des enfants.thumb_img_2843_1024. thumb_img_2845_1024  thumb_img_2839_1024

thumb_img_2848_1024

 

Nous avons partagé leur joie de vivre en chantant et en dansant avec eux.

thumb_mvi_2874_1024

thumb_img_2903_1024  thumb_img_2870_1024

 

thumb_img_2868_1024 thumb_img_2851_1024

 

Photo de groupe avant notre départ

thumb_img_2910_1024

 

L’aménagement des dortoirs. L’arrivée des lits!

L’Association a aidé à la réfection des dortoirs avec l’aide du Rotary Club d’Alençon qui a financé l’achat des lits.

L’isolation du toit et des murs indispensables pour un confort minimum des enfants contre l’humidité et le froid !

lits CPS

 

Le dortoir avant son aménagement

le dortoir de la C.S.P avant l'arrivée des nouveaxx lits

le dortoir avant l’arrivée des nouveaux lits

les enfants dans le dortoir

les enfants dans le dortoir

 

Les nouveaux lits sont arrivés

le montage des nouveaux lits

le montage des nouveaux lits

le montage des lits

le montage des lits sous les regards des enfants

les lits sont dans le dortoir

les lits sont dans le dortoir

 

Les lits sont prêts à accueillir leurs occupants dans le dortoir réaménagé !

les lits montés dans le dortoir

 

Au nom des enfants de la Conscience Primary School et du directeur de l’école, « L’Arche de DOLANJI »remercie le « Rotary Club d’ALENCON » de son action généreuse !

merci

Merci

 

La Conscience Primary School

La Conscience Primary School

DSCF6001
Cette petite école située à Nayapati à 15 km dans la banlieue de Katmandou a été fondée en avril 2013 par Passang Dhondup Lama, originaire de la région du Langtang, près de la frontière du Tibet, au nord de Katmandou.

DSCF6009

Passang a eu la chance de pouvoir suivre des études supérieures grâce à l’aide d’un parrain australien.
Voulant donner la même chance aux enfants de sa région natale, Passang a décidé de fonder une école avec internat accueillant les enfants du Langtang mais aussi des enfants en grande difficulté.

20

 

Depuis 2014, l’école est aidée financièrement par une jeune association allemande : “EINFACH MACHEN e.V. ».
Une cinquantaine d’enfants sont accueillis mais beaucoup ne sont pas parrainés.
L’objectif est d’accueillir les enfants entre 5 et 7 ans et de leur permettre d’être scolarisé au moins jusqu’au niveau quatrième  ( classe 8).
enfants dortoir

12087700_518481938327505_7502058483703484488_o10634025_430031253839241_6465795990296177986_o

Les enfants vivent dans un environnement chaleureux, éloignés de la pollution de la ville. L’école dispose d’un terrain pour cultiver ses propres légumes et du riz.

10991438_434560503386316_8562876046691255329_o(1)

L’anglais est la langue principale à l’école mais les enfants conservent leur culture traditionnelle : musique, danse…….

Liens avec l’Arche de Dolanji

La Conscience Primary school a accepté d’accueillir les enfants de Dhorpatan qui vivaient dans des conditions très difficiles et pour lesquelles la solution d’un placement dans un internat était la seule qui puisse leur permettre d’avoir accès à la scolarisation et de vivre en sécurité.

10835376_383924771783223_2316583158766077258_o

 

En 2015, trois enfants de Dhorpatan , parrainés par des associations Françaises, sont arrivés dans cette école et leur intégration s’y effectue sans problème.

Lors du séisme du 25 Avril 2015, une partie des bâtiments a subi des dégâts. L’Arche de Dolanji, en collaboration avec l’association “EINFACH MACHEN e.V. a envoyé une aide financière afin de permettre de mettre les enfants à l’abri le plus vite possible et de réparer les bâtiments en particulier le dortoir.

Recherche de parrainages

La région du Langtang est une des régions les plus touchées par les séismes du printemps 2015 faisant de nombreuses victimes et détruisant la plupart des maisons et des écoles. Suite à ces évènements tragiques de nombreux parents ont demandé d’ envoyer leurs enfants à la Conscience Primary School afin qu’ils puissent vivre dans de meilleures conditions et être scolarisés.

Pour faire face à cette augmentation d’élèves, il est urgent de trouver de nouveaux parrains.
Si vous êtes intéressés pour parrainer un enfant du Langtang , faites le savoir en contactant :
Monique.chantrel@wanadoo.fr

Aide apportée par l’Arche de Dolanji suite au Séisme

Suite au tremblement de terre du 25 avril, l’association a voulu venir en aide au Népal.

 

Nous nous préparions à quitter ce pays après notre mission à Dhorpatan lorsque la terre s’est mise à trembler le 25 avril dernier et c’était pour nous comme une évidence de faire le maximum pour aider les népalais dans cette catastrophe .

Le secteur de Dhorpatan n’ayant pas été touché ,nous sous sommes rapprochés d’autres associations oeuvrant dans des vallées très sinistrées.

Le samedi matin, 25 avril, juste avant le tremblement de terre, nous avions visité une petite école située à 15 km de Katmandou, A Nayapati et qui accueille 55 enfants dont une fillette de Dhorpatan., dont la situation familiale est très difficile : la conscience Primary school  (CPS).

DSCF6001 - copie

La plupart des enfants de cette école viennent du Langtang, une région très touchée. Certains enfants ont perdu des parents, tous n’ont plus de maison dans leur village. Suite au tremblement de terre, l’école a souffert. Le bâtiment qui abritait le dortoir a été très abimé, les répliques continuaient et par sécurité les enfants ont du ensuite dormir dehors. L’école avait un besoin urgent de tentes mais aussi de nourriture car les prix ont flambé à Katmandou et on a craint une pénurie.

20150504_111810

C’est pourquoi, dès notre retour, l’association a décidé l’envoi de 500 € pour l’achat de bâches et mis en place une collecte d’argent pour aider cette école et participer à l’aide qui s’organisait plus globalement dans beaucoup d’associations .

Près de 7000 € nous sont parvenus et cette importante mobilisation nous a beaucoup touchée. Un grand merci à tous ceux qui ont participé.

Une partie de cet argent (3000 €) a été envoyé à la Conscience Primary School : 500 €, dès notre retour en France et mi Juin, nous avons envoyé 2500€ pour permettre d’effectuer rapidement des travaux afin de consolider le dortoir Ces travaux one été très rapidement réalisés et ont permis de faire dormir le enfants dans de bonnes conditions de confort et de sécurité. Fin Juillet des répliques étaient toujours très fréquentes.

Abri de toile acheté par l’Arche de Dolanji

20150514_054515

Les enfants participent aux travaux      20150626_160705                                         

Les matériaux achetés dès  l’arrivée de l’aide                                                                                                   Livraison des sacs deciment10406396_10205850726525958_4809144225783961013_n 22518_10205850736006195_3885360325640820821_n

En ce qui concerne les 4000 € restants, ils seront versés à deux associations françaises en qui nous avons entière confiance et qui ont de très gros besoins. (2000 € à chacune).

L’association : «  Les amis de Laprak » aide 14 villages dans la région de Laprak qui a été très touchée lors du séisme. Sur les 15 écoles et deux internats construits en grande partie par cette association depuis 1999, seuls 3 bâtiments sont encore debout. Après avoir beaucoup aidé les villageois de cette région au moment du séisme, l’association pense à la reconstruction des écoles. L’argent que nous envoyons servira à la reconstruction de l’école du village de Lapsibot qui accueille une centaine d’enfants. Début juin,l’école a repris et s’effectue sous des bâches et des abris en tôles.

L’école de Lapsibot avant le séismeLapsibot-ecole-avant le seisme

L’école de Lapsibot après le séismeecole-apres le seisem

 

L’association « Samdo Avenir » est une association que nous connaissons bien, en particulier par l’intermédiaire de Catherine Joriot, une française qui vit au Népal depuis de très nombreuses années et qui met une partie des bénéfices de son agence de trek (Glacier Safari trek) dans le développement du village de Samdo situé au pied du Manaslu : scolarisation des enfants, santé, développement économique du village (tissages des femmes).

Le village de Samdo a peu souffert mais l’association Samdo Avenir s’est tout de suite mobilisée pour aider les villages menant à Samdo et certains villages de la région du Langtang , une des plus touchées par le séisme.

Des guides et des porteurs de son agence, originaires de ces régions et frappés directement par le séisme pouvaient aider pour intervenir et apporter l’aide d’urgence en particulier l’achat et la livraison de tôles pour la construction d’abris et l’aide aux personnes les plus démunies.

Notre aide servira à la reconstruction de ces villages : maisons, écoles.

Construction d’abris provisoires en bambou et en tôles

Capture d’écran 2015-08-03 à 16.24.04 Capture d’écran 2015-08-03 à 16.22.43 Capture d’écran 2015-08-03 à 16.22.09

Que ce soit dans la région de Laprak ou celle de Langtang, la phase de reconstruction ne pourra pas commencer avant l’automne. La mousson commençant en juin, elle rendra les travaux impossibles pendant au moins 3 moiset entrainera des glissements de terrain . De plus, à cette période, les habitants doivent aller travailler dans les champs pour assurer la prochaine récolte des céréales qui constituent l’essentiel de leur alimentation .

Nous ne pourrons donc apporter des nouvelles des reconstructions avant l’automne 2015 .

 

Les sites de ces deux associations sont consultables sur internet ainsi que le site de l’école Conscience Primary School.

Pour ceux qui voudraient encore participer en apportant une aide pour ces actions, la collecte continue. Le travail à accomplir est immense.

 

Envoi des chèques à notre trésorière :

Madame Claire Rougé

8 allée de la colline

38100 Grenoble

 

Claire Rougé et Monique Chantrel

Juillet 2015

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén