Présentation

L’ARCHE DE DOLANJI

L’association permet le fonctionnement d’écoles accueillant des enfants de villages isolés de l’Himalaya. L’un de nos soucis est de veiller à offrir aux  jeunes enfants une scolarité avec un cursus le plus long possible tout en étant attentif à la bonne fréquentation scolaire des fillettes.

L’association finance le matériel, les fournitures scolaires, les uniformes, des salaires d’enseignants ainsi que des investissements ponctuels: construction ou réparation de bâtiments, mobilier scolaire…

L’association a mis fin à certaines de ces actions, d’autres se poursuivent. de nouveaux projets apparaissent et pourraient se concrétiser toujours dans le souci de s’adapter à l’évolution des situations.

 

The “Arche de Dolanji” foundation was created in January 2001. Its main aim is to help poor children from remote areas of Himalayan regions, helping them to go to school, providing their schools for basic needs such as stationeries, uniforms, teachers’ salaries when necessary and water supply, building toilets, class rooms and equipment.

One of our main purposes is to make sure that the children go regularly to school so as to get a good education, especially for girls.

 The foundation has been helping some schools for many years; it has also stopped helping some schools according to the circumstances and is ready to get involved into new projects, to adapt itself to their  evolution  and update their needs.

 

Histoire : Pourquoi ce nom ?

Le monastère Boudhiste Bön de Dolanji, situé au nord de l’Inde, accueille des enfants de culture tibétaine venant de villages de montagne très isolés et très pauvres du Népal ainsi que des enfants réfugiés tibétains en exil.

Jacqueline Coudurier, médecin grenoblois, y a fait son premier voyage en 1997. En découvrant les très mauvaises conditions de vie (hygiène, santé, hébergement, alimentation…), elle a décidé, dès son retour de créer une association de parrainages de ces enfants.

Jusqu’en 2001, cette association a fonctionné au sein de l’association Grenobloise « Alpes-Tibet » puis L’ Arche de Dolanji est devenue une association indépendante (voir rubrique statuts).

C’est une association loi 1901, reconnue d’intérêt général.

Pendant 10 ans, l’ Arche de Dolanji a apporté une aide financière à ces enfants mais au cours des nombreuses visites sur place effectuées par différents membres, nous avons pu constater que les conditions de vie s’amélioraient.

Cependant ces enfants étaient complètement coupés de leurs familles, restant souvent plus d’une dizaine d’années sans revoir leurs parents. Cette rupture des liens  est une déchirure aussi bien pour l’enfant que pour les parents. Pour l’éviter, il a été décidé, en 2007, en accord avec le responsable du monastère de Dolanji, d’aider à l’avenir la scolarisation des enfants dans leur village, ceci pour leur permettre de conserver leur culture et leur langue.

L’association continue d’aider  certains enfants accueillis à Dolanji qui souhaitent poursuivre des études supérieures.

D’autres actions plus ponctuelles permettent d’améliorer la scolarisation d’enfants particulièrement défavorisés.

Why this name?

 The Buddhist Bön monastery of Dolanji, located in the north of India, Himashal Pradesh, welcomes children from poor and remote areas of Nepal as well as Tibetan refugees in exile.

Jacqueline Coudurier, a French doctor, visited the monastery    in 1997 and decided to create a foundation with sponsored children. For 10 years the “Arche de Dolanji” foundation has helped the children of this monastery then it decided to help directly the Nepalese children go to school in their native villages.

 

 

NOS ACTIONS

L’école de Dhorpatan

Dhorpatan est situé à l’ouest de Pokhara, au sud du massif du Daulaghiri, à 3000 mètres d’altitude. C’est une large vallée d’environ 5000 habitants, formée de hameaux très dispersés. Sa population est très pauvre, constituée des castes les plus basses, et vit de manière traditionnelle de quelques cultures, d’élevage et de transport de marchandises avec leurs mules et chevaux.

Grâce à notre aide, débutée en 2007, l’école s’est considérablement développée, passant de 150 enfants à 500 inscrits à la rentrée 2015, venant de toute la vallée et d‘autres villages plus éloignés.

Malgré l’arrivée récente de quelques jeeps par des pistes chaotiques, l’accès à Dhorpatan reste difficile (compter deux longues journées de voyage depuis Pokhara).

En 1960, un camp de réfugiés tibétains y a été implanté. Une petite communauté tibétaine y vit toujours, gérée par le camp tibétain de Tashiling à Pokhara. Le responsable de ce camp a accepté d’être notre intermédiaire dans la gestion de l’aide que nous apportons.

Nos actions à l’école

– Amélioration des conditions matérielles: réparation des bâtiments abîmés lors de la guérilla qui  a pris fin en 2006, construction de mobilier scolaire,  travaux d’adduction d’eau potable à l’école.

– Amélioration des conditions d’enseignement:

– achat chaque année:

des fournitures scolaires,

des uniformes des enfants,

  • équipement suite à l’arrivée progressive de l’électricité au village :

de quelques ordinateurs

d’une imprimante-photocopieuse

  • Prise en charge du salaire de nouveaux enseignants devant l’augmentation de l’effectif de l’école.

 

OUR ACTIONS

Dhorpatan school:

It is located west of Pokhara , south of Daulaghiri range , 3 000 meters high. It is a wide valley with about 5 000 inhabitants and a few scattered hamlets. The population is very poor, including the lowest casts and living according to traditional farming methods, livestock and goods transportation with mules and horses.

The “Arche de Dolanji” started helping Dhorpatan school in 2007; since that year the school developed itself a lot from 150 to 500 children in April 2015,children coming from the whole area and more remote villages, with classes from nursery class to grade 8.

In spite of some new jeeps arriving at the village on the damaged paths, Dhorpatan is still a difficult destination to reach, about 2 long days from Pokhara.

The Arche de Dolanji foundation started helping the school by paying for repairing the buildings that were damaged during the maoist guerilla. It also paid for new school furniture and  for  drinking water supply works .

It helped for better teaching conditions: it bought stationeries and children uniforms,3 computers and a copier when electricity was installed in the village.

It also paid for 4 new teachers salaries when the number of children grew so much.

 

L’école de Kagkot

A 3200 m d’altitude, au nord du Daulaghiri, Kagkot fait partie du Dolpo. Cette région n’est connue du monde occidental que depuis le milieu du XX ième siècle.  Kagkot est le premier village de la haute vallée de la Barbung, rivière tumultueuse. Plus haut dans cette vallée, d’autres villages  sont perchés à plus de 4000 m d’altitude. Aucune école ne fonctionnait dans ces villages, seul, le village de Kagkot avait une petite école ouverte quatre mois par an et accueillant une quarantaine d’enfants dans des conditions assez précaires.

En 2009, les villageois ont souhaité une aide pour améliorer leur école. Cette demande a été transmise par une association française très présente au Dolpo : »Action Dolpo ».

L’Arche de Dolanji a  décidé d’aider cette école avec pour objectif  de développer la scolarisation des enfants de cette vallée en améliorant les conditions d’enseignement et d’accueil  des enfants et des enseignants.

Au départ de cette action, les villageois ont été très coopérants: participation à la construction de nouveaux locaux, hébergement d’enfants venant des villages d’altitude…

Nos actions à l’école

Amélioration des conditions d’enseignement:

-prise en charge de salaires d’enseignants supplémentaires, y compris un enseignant de tibétain,

-achat des fournitures scolaires et des uniformes des enfants.

– amélioration des conditions matérielles de l’école: construction du mobilier scolaire, des toilettes…

Amélioration des conditions de vie des enseignants vivant de longs mois loin de leurs familles :

– construction de mobilier pour leur hébergement,

– aménagement et équipement de leur cuisine et financement du salaire d’un cuisinier

– complément de salaires aux enseignants payés par le gouvernement,

– prime de déplacement versée à tout le personnel pour accéder à ce village reculé.

– Participation au financement de la construction et de l’équipement d’un internat pouvant accueillir les enfants des villages d’altitude, en lien avec l’association iséroise « Ecoliers du monde ».

 

En 2015, nous avons suspendu notre collaboration aux projets de l’école de Kagkot, En effet, contrairement à notre attente le développement de l’école restait limité et ceci pour différentes raisons:

  • conflits entre villages entrainant un faible nombre d’enfants à l’internat,
  • mauvaise gestion locale de l’argent de l’association,
  • demandes exorbitantes et inadaptées de l’équipe enseignante et des villageois en 2013 et 2014,
  • construction dans un des villages d’altitude d’une grosse école avec internat pouvant accueillir dès avril 2015 les enfants des  villages alentour par l’association Karuna Shechen avec laquelle nous avons regretté de ne pas pouvoir collaborer.

Pour continuer à scolariser les enfants de Kagkot dans de bonnes conditions, l’école dispose de trois postes d’enseignants du gouvernement pour une quarantaine d’enfants et de tous les équipements que nous avons mis en place.

En 2016, le nouveau directeur a repris contact avec nous et nous a fait part de l’évolution de l’école et des projets mis en place. (ouverture d’un internat notamment)

« L’Arche de Dolanji » a pu de nouveau répondre à des demandes d’aide spécifiques qui sont relatées dans l’article « Nouvelles de l’école de Kagkot en 2018 » 

 

 

Kagkot school:

Kagkot is located in the north of Daulaghiri range, 3200 meters high. Kagkot is the first village of the high Barbung valley, in Dolpo and more villages are located up higher; there was no school up there except in Kagkot with about 40 children studying in hard conditions.

     The Arche de Dolanji” foundation decided to help this school in 2009 and at the beginning the village people were very helpful and dynamic, building new classes and welcoming children from remote villages in their homes.

The foundation paid for the salaries of extra teachers, for stationeries and children’ s uniforms. It also paid for building school furniture   and toilets.

It lso paid for improving the life of the teachers, by paying for new furniture, fitting and equipping their kitchen, paying for the cook’s salary.  It gave extra money   to the teachers appointed by the government and extra money to the whole staff for transportation in such a remote place.

The foundation helped the building of a boarding place for welcoming children from higher remote villages, along with the Isere foundation “Ecoliers du monde”.

The “Arche de Dolanji” stopped helping Kagkot school in 2015 and this for different reasons. There were a few boarders only because of tensions and quarrels between the different village people. The money sent by the foundation was not managed properly and the teaching team as well as the villagers members started asking us for more money, which was not justified .A large boarding school was built by Karuna Shechen foundation in one village and we regretted not being informed about it so as to be partners.

We ended our financial help to Kagkot school in 2015.Thanks to Arche de Dolanji the school can go on functioning with good facilities.

 

L’aide aux étudiants

Depuis 2007, l’association a aidé et aide toujours des jeunes qui avaient été accueillis à Dolanji, pour leur permettre de poursuivre des études supérieures ou une formation professionnelle.

Douze d’entre eux ont poursuivi ou poursuivent encore des études au  CIHTS ( Institut central des hautes études tibétaines ) situé à Sarnath près de Varanasi en Inde. Ils y étudient la philosophie bouddhiste, les langues (sanscrit, tibétain, anglais), l’économie, les sciences politiques, les arts et l’histoire de l’art.  L’hébergement et l’enseignement sont pris en charge par le gouvernement indien et nous leur versons une bourse pour leurs frais personnels: vêtements, transport, hygiène….

Certains cursus, comme celui de médecine tibétaine sont très longs, nécessitent 9 ans d’étude.

Ces jeunes étudient dans de très bonnes conditions et sont très motivés et travailleurs, leurs résultats aux examens sont toujours très satisfaisants.

En 2015, neuf d’entre eux y  étudiaient toujours et la première étudiante en médecine a terminé son cursus et décidé de retourner dans son village natal népalais, Charka au Dolpo, pour y exercer son métier.

Une étudiante a continué son cursus dans une université indienne aidée par l’association et par un accompagnement soutenu de ses parrains puis grâce à ceux ci, elle a pu terminer son cursus universitaire en Angleterre. En 2014,  elle a trouvé un emploi à Katmandou dans une association française de parrainages d’enfants.

Trois jeunes ont suivi des études au Népal, l’un pour devenir peintre de Thangkas, un autre a suivi de études de tourisme et est devenu guide, un troisième a continué des études de management et de comptabilité mais sous la pression parentale il a mis fin à ses études pour s’expatrier aux  Etats Unis afin de venir en aide à sa famille.

Pour ces trois jeunes, l’association prenait en charge l’intégralité de la formation ainsi que les frais d’hébergement.

 

OTHER ACTIONS

The “Arche de Dolanji” has been sponsoring some students in India and Nepal. They all came from Dolanji monastery in the north of India; their families live in Nepal and most of them are of Nepalese nationality. The foundation sent them some money so as to improve their daily life and buy some basic products. Some were students at Sarnath Tibetan University and followed long studies so as to become Tibetan doctors, teachers, translators, painters …

Le BSS (Buddha’S Smile School)

Cette école est située à Varanasi, tout près l’université tibétaine.

C’est en allant rendre visite à des étudiants, en 2007, que l’un de nos membres a connu cette école qui accueille 220 enfants des rues, de la caste des Dalits (intouchables).

En 2007, Rajan, la fondatrice et responsable était à la recherche d’un nouveau sponsor pour le financement des repas des enfants.

Ce repas, fourni par l’école est souvent leur seul repas quotidien.

Notre association a accepté de prendre en charge cette dépense mais elle a du y mettre fin en 2010 suite à la surcharge financière trop importante et à la la décision des services fiscaux français de ne pas renouveler la reconnaissance d’intérêt générale de l’association, sous prétexte que l’Inde était devenu devenue un pays émergent.

C’est alors un Norvégien qui a pris en charge cette dépense.

L’association reste toujours en relation avec le BSS et envoie des aides ponctuelles en cas de besoins urgents concernant la santé des enfants.

 

La Conscience Primary School

Cette petite école située à Nayapati à 15 km dans la banlieue de Katmandou a été fondée en avril 2013 par Passang Dhondup Lama, originaire de la région du Langtang, près de la frontière du Tibet, au nord de Katmandou.

Passang a eu la chance de pouvoir suivre des études supérieures grâce à l’aide d’un parrain australien.
Voulant donner la même chance aux enfants de sa région natale, Passang a décidé de fonder une école avec internat accueillant les enfants du Langtang mais aussi des enfants en grande difficulté.

Depuis 2014, l’école est aidée financièrement par une jeune association allemande : “EINFACH MACHEN e.V. ».
Une cinquantaine d’enfants sont accueillis mais beaucoup ne sont pas parrainés.
L’objectif est d’accueillir les enfants entre 5 et 7 ans et de leur permettre d’être scolarisé au moins jusqu’au niveau quatrième  ( classe 8)

Les enfants vivent dans un environnement chaleureux, éloignés de la pollution de la ville. L’école dispose d’un terrain pour cultiver ses propres légumes et du riz.

L’anglais est la langue principale à l’école mais les enfants conservent leur culture traditionnelle : musique, danse…….

 

Liens avec l’Arche de Dolanji

La Conscience Primary School a accepté d’accueillir les enfants de Dhorpatan qui vivaient dans des conditions très difficiles et pour lesquelles la solution d’un placement dans un internat était la seule qui puisse leur permettre d’avoir accès à la scolarisation et de vivre en sécurité.

En 2015, trois enfants de Dhorpatan , parrainés par des associations Françaises, sont arrivés dans cette école et leur intégration s’y effectue sans problème.

Lors du séisme du 25 Avril 2015, une partie des bâtiments a subi des dégâts. L’Arche de Dolanji, en collaboration avec l’association “EINFACH MACHEN e.V. a envoyé une aide financière afin de permettre de mettre les enfants à l’abri le plus vite possible et de réparer les bâtiments en particulier le dortoir.Recherche de parrainages

 Parrainages

La région du Langtang est une des régions les plus touchées par les séismes du printemps 2015 faisant de nombreuses victimes et détruisant la plupart des maisons et des écoles. Suite à ces évènements tragiques de nombreux parents ont demandé d’ envoyer leurs enfants à la Conscience Primary School afin qu’ils puissent vivre dans de meilleures conditions et être scolarisés.

Pour faire face à cette augmentation d’élèves, il est urgent de trouver de nouveaux parrains.
Si vous êtes intéressés pour parrainer un enfant du Langtang , faites le savoir en contactant :
monique.chantrel@wanadoo.fr

  1. ROVIRA/BISSUEL

    Nous avons pris du plaisir à regarder vos vidéos.
    On ne peut pas rester insensible devant de telles images.
    Toute notre admiration pour tout ce que vous faites pour ces enfants, vous leur donnez la chance de réaliser un rêve qui était pour eux inaccessible.
    Nous avons pris conscience de l’importance de parrainer un enfant.
    Dites-nous comment concrétiser notre engagement.
    Cordialement,
    Catherine et José (le Saleix à Donzenac)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén